Le feu a démarré dans le salon d'un appartement localisé au 8e étage. Il y a eu un dégagement de fumée vers le niveau supérieur. Le 9e et dernier étage ne comprend que des locaux techniques.

L'incendie est d'origine accidentelle. Une imprudence dans le maniement d'éthanol pour alimenter un feu d'ambiance pourrait être en cause, d'après les premiers éléments constatés. Les circonstances exactes restent à déterminer.

L'appartement est inhabitable. L'habitante du logement est saine et sauve. Elle sera relogée par le Foyer Anderlechtois.

Les résidents des 8e et 7e étages ont spontanément évacué l'immeuble. Les autres des niveaux inférieurs ont pu rester chez eux. Les pompiers sont en effet intervenus rapidement et ont mis en place des systèmes de compartimentage afin que la fumée ne se répande dans tout l'immeuble.

L'intervention a mobilisé trois autopompes, deux camions échelles, deux ambulances et un service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR).

Walter Derieuw rappelle qu'il ne faut pas laisser traîner sans surveillance des bougies ou feux d'ambiance à proximité d'enfants, d'animaux de compagnie, dans le passage ou encore près d'une fenêtre.

© Siamu

© Siamu

© Siamu