Le compagnon de la victime n'interjettera pas appel de la décision du tribunal.

Le dossier de l’incendie mortel survenu rue Séverin voici trois ans dans un immeuble géré par le Foyer Schaerbeekois est définitivement clôturé. Le compagnon d'Anitha, décédée lors de l'incendie, n'interjettera pas appel de la décision du tribunal d’acquitter le Foyer schaerbeekois, survenue il y a un mois tout juste. "Un accord a été trouvé entre la compagnie d’assurances et les victimes quant à l’indemnisation", confirme l’avocat de la famille Bernard Burhin à La DH. L’assureur Ethias va déjà verser des montants provisionnels à concurrence de 40 000 - 50 000 euros, pour commencer, à la famille. Une expertise déterminera ensuite le montant total de l'indemnisation, jugée proche de ce que la partie civile demandait.

Pour mémoire, le tribunal a estimé que la cause de l’accident était due à une guirlande défectueuse : un accident donc. L’enquête avait néanmoins révélé un manque d’entretien manifeste de l’immeuble par le Foyer schaerbeekois, d’où le renvoi de l’institution schaerbeekoise devant le tribunal correctionnel pour homicide involontaire par défaut de prévoyance ou de précaution, coups et blessures involontaires et incendie involontaire. Plusieurs détecteurs de fumée n’avaient pas été remplacés depuis plus de dix ans dans cet immeuble, comme la loi l’exige. "La cause de l'incendie, accidentelle, est étrangère à la faute commise par le Foyer Schaerbeekois, qui ne conteste pas son comportement fautif [à savoir ne pas avoir remplacé les détecteurs de fumée]", a rappelé le tribunal le 17 décembre dernier. "La faute n'est donc pas à l'origine de l'incendie, et nul ne peut affirmer que le dommage aurait été évité si le détecteur avait fonctionné. Or, au pénal, le lien causal entre la faute et le dommage doit être établi avec certitude.

Anitha, enceinte et mère de trois enfants, est décédée le 17 janvier 2017 en sautant par la fenêtre de son appartement. Le papa et les trois enfants avaient pu sortir de l’immeuble à temps mais deux des enfants avaient été très grièvement brûlés.