A quelques mètres du Mont des Arts, un joggeur fait son sport matinal. En tournant de la rue Royale vers Madou, il s'arrête soudainement et se gratte la tête face au spectacle qui s'offre à lui. Une partie de la rue de l'Enseignement est fermée à la circulation, piétonne y compris. Des policiers en uniforme veillent à ce que personne n'y rentre. Une camionnette Sibelga est garée au coin tandis que de multiples camions de pompiers sont mobilisés dans l'artère. Un soldat du feu s'assied un instant pendant que certains de ses collègues sont encore à pied d'œuvre.

Sur le trottoir d'en face, une dame fume sa cigarette. "Je travaille juste derrière. Quand je suis arrivée ce matin, il y avait énormément de fumée qui sortait d'un bâtiment au milieu de la rue. J'ai prié pour qu'il n'y ait personne à l'intérieur. Les briques, ce n'est pas grave mais les gens, c'est autre chose. Un peu plus tard, j'ai vu que la rue était bloquée. Ca doit faire presque deux heures que des pompiers et des ouvriers du gaz et de l'électricité sont sur place."

Au milieu de la rue, des riverains descendus sur le trottoir observent l'agitation des pompiers et forces de l'ordre. "Je prenais tranquillement mon petit déjeuner quand j'ai entendu une explosion, raconte une habitante de la rue. Sur le moment, c'est très choquant, surtout quand on voit les blessés qui défilent. Heureusement, les pompiers ont assez rapidement maîtrisé l'incendie, ils ont pu nous rassurer."

© Siamu

Son sac de courses à la main, un retraité tente d'emprunter la rue de l'Enseignement pour rentrer chez lui. Il doit rapidement rebrousser chemin, un policier lui demandant de faire un détour par la rue parallèle. "C'était très impressionnant ! Je n'ai pas vite peur mais le feu, c'est quelque chose. J'ai eu un peu peur qu'il n'arrive jusqu'à chez moi, car ça peut tout vous faire perdre. Avec ma femme, on est allés sur la terrasse pour voir ce qui se passait, on a vu que l'incendie n'avait endommagé que le bâtiment juste en face de la maison médicale. C'est triste mais au moins les dégâts sont limités."

Au total, sept personnes ont été blessées par l'incendie qui a pris dans un immeuble habité. Elles ont été évacuées vers l'hôpital. Deux d'entre-elles ont été grièvement blessées mais leur pronostic vital n'est pas engagé. "Le plan médical d'intervention a dû être déclenché et nous avons procédé à l'évacuation de tous les habitants", explique le porte-parole des pompiers Walter Derieuw. Les deuxième et troisième étages du bâtiment son inhabitables en raison des dégâts importants causés par l'incendie.

A partir de 11h30, les véhicules mobilisés par les pompiers et forces de l'ordre ont commencé à quitter les lieux. "Nous sommes arrivés avec trois autopompes et deux auto-échelles. Trois équipes du Smur étaient aussi présentes ainsi que cinq ambulances. Un périmètre de sécurité a été établi par la police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles pour permettre aux secours de travailler. L'incendie est maîtrisé mais une autopompe reste sur place. L'origine du sinistre n'est pas encore connue."

© Siamu