Le parquet de Bruxelles confirme que des incidents ont eu lieu la nuit du vendredi 4 au samedi 5 septembre dans le quartier des Marolles. Deux mineurs ont été mis à disposition du parquet de Bruxelles le 5 septembre et un juge de la jeunesse a été saisi pour des faits de rébellion armée et de port d’arme prohibée. Ces deux mineurs sont inconnus de la justice. A ce stade, ils ne nient pas avoir été présents sur les lieux mais nient le jet de projectiles. Le juge de la jeunesse a décidé de leur maintien en famille, avec surveillance du SPJ et sous conditions.

Plusieurs incendies, dégradations et rébellion armée envers des forces de l’ordre – et plus précisément, envers des pompiers – ont également eu lieu les soirs du dimanche 6, du lundi 7 et du mardi 8 septembre. Avisé de ces faits, le parquet de Bruxelles a ordonné divers devoirs d’enquête tels que l’analyse des images de caméras, le rapport du passage du laboratoire de la police fédérale sur les lieux et une enquête de voisinage.

Ce mercredi 9 septembre, les services de police ont découvert des pierres et des projectiles à proximité de la place de la Querelle. Divers devoirs d’enquête ont été requis (analyse d’empreintes, enquête de voisinage, analyse des images de caméras, …). Les différentes enquêtes suivent activement leur cours pour identifier les suspects et déterminer les circonstances exactes de ces faits.