Cartons, vêtements, meubles : les inondations causées par les intempéries vendredi dernier ont causé de nombreux dégâts. A Anderlecht, l’échevin en charge de la Propreté Allan Neuzy (Ecolo) a rapidement réagi, annonçant samedi sur la page Facebook de la commune que les personnes victimes de dégâts des eaux pourront sortir leurs encombrants et déchets humides lundi et mardi pour que le service propreté passe les prendre.

Ravi de cette initiative, un riverain de l’avenue Romain Rolland, chez qui l’eau est montée jusqu’à 38 cm, s’est étonné de voir ses encombrants rester dehors. "Mardi vers 21h, tout était encore dans notre quartier, en train de moisir ou de rouiller : papiers, cartons, vêtements, frigo. Un peu de bon sens et de bonne volonté aurait pu prévoir l’enlèvement déjà samedi", estime Jean-François. D’autres Anderlechtois se sont également plaint sur Facebook : "Avenue d'Itterbeek, les quelques planches mouillées déposées lundi matin y sont toujours, et il y a sans cesse de nouveaux déchets qui s'y ajoutent. J'ai peur que cela devienne un vrai dépotoir si ils ne sont pas enlevés rapidement."

Jean-François déplore par ailleurs une communication centralisée sur Facebook et donc pas accessible à tous et toutes. "Des voisins de la chaussée de Ninove étaient étonnés lundi matin car ils ne savaient pas que des camions allaient passer et n’avaient donc rien sorti. Ils se demandent donc ce qu’ils doivent faire de leurs encombrants."

De son côté, l’échevin souligne l’importante charge de travail qui s’est abattue sur les services communaux. "A Anderlecht, beaucoup de gens sont concernés par les dégâts des eaux, les services propreté, avec leurs ressources limitées, ont tenté d’agir le plus rapidement possible mais il y avait énormément de cas à traiter. Certaines personnes ont encore sorti leurs déchets mardi soir donc les services sont encore passés ce mercredi matin. Vu le nombres de cas à traiter, je ne pense pas qu’il soit judicieux de refaire une communication, autre que celle faite sur Facebook. Pour ce qui est de la chaussée de Ninove, c’est une voirie régionale donc Bruxelles Propreté est en charge. Ils nous ont contactés pour savoir quelles artères avaient été touchées pour qu’ils puissent agir de leur côté."