Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné lundi à 36 mois de prison un homme qui avait été intercepté dans un train à destination d'Amsterdam avec 1.655 pilules d'ecstasy. Le prévenu affirmait que les stupéfiants étaient destinés à sa consommation personnelle, une version qu'a rejetée le tribunal.

Le prévenu avait été interpellé le 10 septembre à la gare ferroviaire de l'aéroport de Bruxelles-National. La police contrôlait les passagers à la recherche de deux voleurs de bagages. Elle est alors tombée sur l'homme qui transportait 1.655 comprimés d'ecstasy dans un sac en plastique.
Le passager a affirmé que ces pilules étaient destinées à sa consommation personnelle et qu'il prenait entre 10 et 15 pilules de stupéfiants par jour. Il aurait acheté une grande quantité de drogue afin de pouvoir tenir plus longtemps avant d'en racheter.
Le tribunal a estimé au contraire qu'il était manifeste que le prévenu organisait un transport de drogue, soulignant qu'il n'avait qu'un emploi non déclaré comme source de revenus, ce qui rendait peu plausible qu'il ait pu se permettre une telle dépense. Le prévenu a écopé de 36 mois de prison.