La police a intercepté mercredi après-midi un homme de 25 ans qui s'apprêtait à commettre une attaque dans une pharmacie, rue du Midi


BRUXELLES Le suspect, Vincent N., qui est domicilié officiellement à Namur, était armé d'un pistolet et a avoué son intention de braquer une pharmacie. Le suspect est soupçonné par le service de la recherche de la police locale de Bruxelles-Ixelles d'avoir commis depuis le 13 juin cinq attaques à main armée dans le centre Ville de Bruxelles.

Le suspect a été mis à disposition du parquet de Bruxelles. Il est connu de la Justice pour une dizaine de faits de vol. Les dossiers relatifs aux cinq faits dont le modus operandi était à chaque fois semblable ont été centralisés par le service de la recherche locale qui a identifié un suspect après enquête.

Le suspect a été repéré mercredi après-midi vers 15 heures rue du Midi par la police qui a procédé à son interpellation. Vincent N. est soupçonné d'avoir commis un premier braquage en date du 13 juin dans une pharmacie située place Saint-Jean à Bruxelles. L'auteur de cette attaque a menacé la pharmacienne avec un pistolet et exigé le contenu de la caisse. Le malfrat est reparti avec un billet de 20 euros.

Le lendemain, une attaque à main armée a été commise dans un night-shop situé rue des Pierres. L'auteur a attendu que les clients soient partis pour sortir son pitsolet et menacer le tenancier. Il est reparti avec la caisse. Le montant du butin n'a pas été communiqué.

Le 15 juin, le suspect est soupçonné d'avoir commis deux attaques en soirée. Un premier vol à main armée a été perpétré vers 20 heures dans un magasin 'Delhaize' situé boulevard Anspach. Le malfrat avait effectué ses courses dans le magasin avant de braquer le caissier avec un pistolet. Il s'est vu remettre le contenu de la caisse, soit 200 euros.

Une seconde attaque a été perpétrée vers 23 heures dans une chocolaterie située rue de l'Etuve. L'auteur a également effectué ses emplettes, en prenant plusieurs boîtes de chocolats qu'il a placées dans un sac, avant de menacer avec un pistolet la vendeuse. La victime a remis le contenu de la caisse au voleur, soit 600 euros.

Enfin le jeune homme interpellé mercredi est soupçonné d'un dernier fait commis en date du 16 juin, vers 23H15, également dans une chocolaterie située rue de la Colline. L'auteur a également pris plusieurs boîtes de chocolat avant de se rendre à la caisse et menacer la vendeuse avec un pistolet. Il a attendu le départ des clients pour passer à l'action. Le jeune homme a volé 1.800 euros dans la caisse avant de prendre la fuite.

© La Dernière Heure 2009