Deux mineurs ont également été interpellés deux jours plus tard, le 16 avril, dans le même quartier pour des faits liés à la drogue, a indiqué vendredi le parquet de Bruxelles.

Les cinq adultes ont été libérés sous conditions et inculpés, tandis que les deux mineurs ont été placés en institution.

Une patrouille a contrôlé mercredi 14 avril, sur la chaussée de Mons, un homme en train de réaliser un échange avec une personne connue pour consommer des drogues dures. Le vendeur, en séjour illégal, a expliqué dormir dans un squat situé à proximité et qui fait l'objet de nombreuses plaintes. Une perquisition a été réalisée dans le bâtiment. Les policiers ont entre autres trouvé des pacsons d'héroïne prêts pour la vente, des produits de coupe, de l'argent, des GSM volés, des vélos et des objets susceptibles d'avoir été volés. Des disqueuses sur batterie et d'autres outils pouvant servir à commettre des effractions ont également été saisis.

Vendredi dernier, la police est intervenue une nouvelle fois dans le quartier à la suite de plaintes d'habitants de la rue Victor Rauter. Lors de cette intervention, la police a interpellé deux mineurs, dont un était signalé en fugue. Selon la police, ils avaient dissimulé de la drogue sur un chantier de construction.