Le Michaël Collins, emblématique Irish Pub de la rue du Bailly à Ixelles, n'est plus. Mais que les amateurs de houblon et de sports se rassurent, le lieu va garder son affectation Horeca, en proposant plusieurs écrans géants. Ce sont désormais les fondateurs de Brussels Beer Project qui investissent les lieux. Ils proposeront, d'ici le 11 juin si tout va bien, une large quantité de bières pression et de la petite restauration, des pizzas, etc.

En guise de clin d'oeil au Michaël Collins, l'établissement continuera à diffuser les grands événements sportifs. "Nous sommes actuellement en plein travaux pour donner un supplément d'âme au lieu, mais nous allons conserver les aspects qui nous plaisaient au Michaël Collins, à savoir le côté convivial, chaleureux, tout en ajoutant notre propre touche. Nous allons également brasser une bière qui rappellera la Guiness", assure Sébastien Morvand, cofondateur de Brussels Beer Project.


Concrètement, l'établissement proposera une trentaine de bières, à l'instar du premier taproom de la rue Dansaert ou de ceux à Paris et au Japon. "Cela faisait deux ans qu'on était en discussion avec le Michaël Collins pour reprendre leur bail. Nous sommes parvenus à un accord sans pour autant dénaturer totalement le lieu, qui compte de nombreux habitués", précise Sébastien Morvand.

Ouvrir un nouvel établissement en ces temps de Covid représente un fameux challenge, mais les deux fondateurs n'en sont pas à leur coup d'essai. "Ce sera une nouvelle maison pour la communauté BBP (Brussels Beer Project, Ndlr), on sent qu'il y a une vraie demande dans le quartier où l'on retrouve très peu de bars à bières. On est aussi sur le tracé de la ligne de tram 81 qui mène à notre future brasserie à Anderlecht. On trouvait que c'était un signe."

D'ici la fin de l'année, une brasserie flambant neuve produira la bière au Bassin de Biestebroeck, à Anderlecht, dans le quartier "Port Sud." L’ensemble de la production, y compris les bières permanentes brassées jusqu’ici chez un partenaire brasseur, sera ramené à Bruxelles. Dansaert sera focalisé sur les bières éphémères. "Histoire d’être encore plus plus tourné vers l’expérimentation", affirment les fondateurs de BBP.

"La brasserie sera conçue pour être exemplaire dans la récupération des eaux et la gestion de l’énergie. Elle devra également être particulièrement flexible car plus de 30 bières différentes y seront brassées chaque année, en petites comme en grandes séries. Si le focus sera la production de bières, la brasserie sera évidemment aussi ouverte à la communauté notamment à travers des visites, des évènements et un beer garden de 900 m2 situé le long du canal et de la piste cyclable", concluent-ils.