Le bourgmestre d'Ixelles Christos Doulkeridis (Ecolo) a pris adopté deux ordonnances communales ce jeudi. La première concerne l'interdiction de "tout dispositif de son amplifié sera interdit sur l’espace public de l’ensemble du territoire de la Commune d’Ixelles entre 22h et 7h du matin", la seconde interdit l'accès "aux jardins de l’abbaye de la Cambre entre 23h et 6h du matin". Leur entrée en vigueur est prévue à partir de ce lundi 12 juillet 2021.

De nombreuses incivilités et nuisances sont constatées en fin de soirée et durant la nuit dans les jardins de l’abbaye de la Cambre et alentours, tant par les riverains que par les services de propreté publique. Cette bulle de quiétude dans la ville semble devenir un spot de rencontre pour terminer la soirée jusque tard dans la nuit. Les jardins de l’abbaye de la Cambre n’ont pas pour vocation à devenir un lieu de fête et encore moins la nuit.

Cette mesure a pour but d’assurer un meilleur respect entre usagers de l’espace public et habitants. "La levée progressive des mesures de confinement, l’arrivée des beaux jours et la fin des années scolaire et universitaire ont été accompagnée très naturellement d’un usage très soutenu de l’espace public par une grande partie de notre population. Certains quartiers populaires d’Ixelles ont prouvé leur attractivité bien au-delà des limites communales et même régionale. Cela fait partie de l’identité de notre commune et constitue une source de fierté collective. Cependant, ces occupations s’accompagnent d’un certain nombre de nuisances qui semblent s’installer durablement, ce qui ne peut évidemment pas être accepté", explique le bourgmestre ixellois.

"Notre commune est confrontée dans la plupart de ses quartiers à d’importants problèmes liés à des faits de tapage nocturne sur l’espace public ainsi qu’à des incivilités en matière de propreté. Ces tapages nocturnes sont souvent intensifiés par l’utilisation de plus en plus fréquente de systèmes d’amplification de son jusqu’à des heures très tardives de la nuit."

La communne rappelle enfin que le non-respect de ces deux ordonnances est passible d’amendes administratives allant jusque 100€.