Habitué(e)s à passer par la petite porte pour entrer dans leur maison communale, les Ixellois(es) disposeront prochainement d’un tout nouveau bâtiment d’accueil. Construit dans un style contemporain, il a été pensé comme une lanterne vitrée menant sur un grand hall. Une fois à l’intérieur, l’atrium impressionne mais l’aménagement des lieux le rend accueillant. "L’objectif était de rendre le bâtiment le plus transparent et le plus ouvert possible pour que les citoyen(ne)s s’y sentent comme chez eux", explique le bourgmestre Christos Doulkeridis (Ecolo).

Concrètement, ce sont 2 400 m² de rénovation et 900 m² de constructions neuves qui touchent à leur fin après plus de deux ans de travaux. La crise sanitaire mais aussi des adaptations demandées par la commune ont quelque peu retardé la fin du chantier. "Le bureau d’architecte a commencé à travailler sur le projet en 2008. Depuis, certains besoins ont changé." Outre la qualité des matériaux, l’accessibilité des locaux aux personnes à mobilité réduite est l’une des priorités. "Dans l’ancienne configuration, tous les planchers étaient à des niveaux différents, ce qui rendait l’accès extrêmement compliqué aux PMR, poussettes, etc. Ici, tout a été remis à niveau pour faciliter les déplacements." Les bureaux ont par ailleurs été disposés à hauteur de personnes en chaise roulante.

© DEMOULIN BERNARD

Des ascenseurs permettent d’accéder aux étages mais les connexions à pied sont privilégiées avec des passerelles qui permettent d’apprécier la vue sur la place Fernand Cocq. L’objectif de la commune est aussi de rendre l’accueil des Ixellois(es) plus dynamique. "On veut fluidifier au maximum l’attente des citoyen(ne)s avec du personnel d’accueil qui pourra les diriger vers le bureau central ou des bureaux mobiles. Ceux-ci permettront aux personnes d’accéder facilement à certains documents disponibles en ligne", précise l’échevin des Travaux publics Romain De Reusme (PS).

Le chantier se terminera début mai mais l’inauguration du bâtiment est prévue cet autonome. Le placement de la signalétique et l’aménagement du mobilier auront lieu cet été. Certains services déménageront alors dans l’atrium, ce qui permettra de corriger les derniers petits défauts éventuels avant l’ouverture officielle au public. Ce projet constitue la deuxième phase de rénovation de la maison communale. La première, inaugurée en 2017, portait sur un volet très administratif. La deuxième, plus emblématique, rassemble les services d’accueil à la population. Environ 130 postes de travail sont ainsi compris dans cette phase, qui a coûté 9 millions d’euros, dont 7,5 ont été subsidiés par la Région. La troisième, prévue en 2022, permettra de relier l’atrium au pavillon Malibran et de rénover ce dernier.

© DEMOULIN BERNARD

© DEMOULIN BERNARD