Nombre de commerçants jettent leurs déchets dans l'espace public pour éviter les frais de déchetterie

Depuis plusieurs semaines, les dépôts clandestins s'accumulent dans le quartier Matonge, à Ixelles. Une problématique connue de longue date par les services communaux, mais la situation s'est aggravée ces dernières semaines. En cause : les déchets jetés dans l'espace public par les commerçants peu scrupuleux, et qui veulent par ce biais éviter les frais de déchetterie.

"Je me suis fixé comme mission d'endiguer ce problème avec mes services, et ce peu importe que l'axe soit régional ou communal", assure Nabil Messaoudi (PS), échevin de la Propreté. "Il y a quelques jours, des ouvriers changeaient les châssis d'un restaurant et jetaient tout sur le trottoir : les châssis, mais également des chaises, des tables, des fenêtres, etc. Comme les mètres cubes laissés sur le trottoir étaient énormes, nous avons demandé à l'ABP qu'elle envoie ses agents constatateurs, qui sont eux habilités à réprimander ces comportements via des amendes bien plus salées que celles que nos services peuvent infliger. Résultat, les agents de l'ABP sont venus pour constater le flagrant délit et pour réprimander le propriétaire du restaurant."

Autre exemple : il y a quelques semaines, le service propreté de la commune d'Ixelles a été averti par un commerçant qu'un autre commerçant procédait à du dépôt clandestin. "Cette délation a permis d'appréhender le commerçant récalcitrant. Beaucoup de commerçants avec qui je suis régulièrement en contact sont à bout de nerfs car ils entretiennent bien leur commerce pour attirer la clientèle, puis voient l'espace public jonché de déchets. C'est démoralisant !", poursuit Nabil Messaoudi

Par ailleurs, une campagne de sensibilisation a été réalisée il y a quelques semaines par la commune auprès des commerçants. "Nous leur avons dit que nous voulions redonner les lettres de noblesse à ce quartier. Nous avons fait un inventaire des commerces qui disposent, ou non, de contrats d'enlèvement (depuis 2013, les commerçants et entreprises ont l’obligation de passer un contrat pour l’enlèvement de leurs déchets papiers/cartons si leur quantité excède les 30 litres par semaine, NdlR) et nous avons soumis les résultats à l'ABP", poursuit Nabil Messaoudi. "Ceux qui ne sont pas en ordre à ce niveau-là s'exposent également à des amendes."

Enfin, Ixelles va placer 25 caméras sur l'ensemble de son territoire pour lutter, notamment, contre la problématique des dépôts clandestins. "Ces caméras ont une longue portée et vont permettre de filmer les plaques d'immatriculation des véhicules qui viennent déposer leurs déchets, et vont permettre également d'identifier les commerçants en infraction. Une des 25 caméras sera installée dans un endroit stratégique de Matonge que nous avons identifié", conclut-il.