C’est une bonne nouvelle pour les jeunes parents néerlandophones à Ixelles : la 1ère école fondamentale communale néerlandophone ouvrira en 2025. La nouvelle école sera implantée dans un quartier vivant et dense à proximité de deux crèches néerlandophones et pourra accueillir quelques 250 élèves de maternelle et primaire. Une rénovation complète des bâtiments du site amènera l’ouverture de l’école aux alentours de 2025.

L’ouverture d’une école néerlandophone était reprise comme une priorité dans l’accord de majorité de la commune d’Ixelles. Le manque de places au niveau de l’enseignement néerlandophone est un problème connu à Bruxelles et tout particulièrement à Ixelles où les chiffres parlent d’eux-mêmes : 70 % des enfants ixellois néerlandophones fréquentent une école située en dehors d’Ixelles. En 2025, ce manque sera enfin comblé à hauteur de 250 nouvelles places.

La nouvelle école se situera au 126 de la rue Gray au cœur d’un espace vert récemment aménagé, l’impasse des Moineaux. Les bâtiments actuels devant accueillir l’école sont en mauvais état et un plan de rénovation complet est prévu. 

La façade de style art déco - moderniste sera conservée comme élément architectural fort, offrant un bel effet de contraste avec les constructions nouvelles du site et donnant l’identité de l’ensemble. Les considérations énergétiques seront centrales dans le travail de rénovation et les classes seront

baignées de lumière. Cerise sur le gâteau : les 250 élèves de l’école auront accès à un espace vert sur deux niveaux.

Le développement durable sera une thématique phare du projet pédagogique. Par exemple, les jouets seront en bois, l’alimentation bio et produite en circuits courts. Le jardin potager public adjacent et la toiture verte du Colruyt voisin joueront un rôle dans cette partition. L’école construira aussi un lien vivant avec le quartier.

Les travaux de rénovation démarreront en janvier 2024 pour un coût estimé à 5.783.800,00 €. Un dossier de co-financement a été introduit auprès du Gouvernement flamand et auprès de la Commission communautaire flamande (VGC).

La nouvelle école trouvera sa place parmi les 11 autres établissements scolaires communaux de la Commune d’Ixelles (14 si on compte l’enseignement artistique et la promotion sociale).

Els Gossé, échevine de l’enseignement néerlandophone, est très fière de voir ce projet se concrétiser : «Trouver une solution au cruel manque de places dans l’enseignement néerlandophone était une priorité absolue pour moi. Je suis particulièrement heureuse de pouvoir annoncer cette bonne nouvelle. La nouvelle école correspond tout à fait à notre vision de la ville : après rénovation, l’école sera un lieu sûr, vert et lumineux où 250 enfants pourront grandir et s’épanouir ».

Romain De Reusme, Echevin de l’Instruction publique, très investi dans la réalisation de ce projet, est particulièrement satisfait de voir une nouvelle école venir compléter l’offre scolaire communale. « La Commune d’Ixelles propose un enseignement diversifié, porteur des valeurs de l’enseignement officiel et riche de pratiques pédagogiques diverses. Cette nouvelle école néerlandophone, organisée par la Commune, répond à un besoin des Ixellois.ses. Elle viendra enrichir notre Pouvoir Organisateur et chacune de nos écoles. »

Pour Christos Doulkeridis, Bourgmestre d’Ixelles, l’ouverture de cette première école communale néerlandophone marque une nouvelle étape collective: "Comme pour l'ensemble des autres défis de notre société, Ixelles montre ici encore sa volonté de prendre sa part pour mieux répondre aux attentes de l'ensemble de sa population."

Moi aussi, je me réjouis tout particulièrement de cette bonne nouvelle historique”, c’est en ces termes que Sven Gatz, le ministre bruxellois en charge de l’enseignement et des bâtiments scolaires néerlandophones accueille l’annonce. « Avec la VGC, nous sommes tout disposés à soutenir le pouvoir organisateur, la commune, dans son projet de création de la première école néerlandophone à Ixelles. Il reste du chemin à parcourir mais je ne doute pas que nous menions ce projet à bien en travaillant ensemble avec la commune et l’OVSG (l’association éducative flamande des villes et des communes). »