Quand certains fermaient des plages cet été, des jeunes Anderlechtois construisaient une base nautique. L’objectif : faire des étangs de Neerpede un lieu agréable de baignade à ciel ouvert. Porté par le Centre de référence pour la construction à Bruxelles (CDR Construction), une ASBL de sensibilisation et de formation aux métiers de la construction durable, le projet Build for Water est financé par le fonds Albert Desmed, géré par la Fondation Roi Baudouin.

Il a rapidement intéressé les autorités communales et une quinzaine de jeunes de 14 à 18 ans issus du quartier de Cureghem. "Certain(e) s se sont inscrit(e) s spontanément, d’autres se sont lancé(e)s via l’association Safa, qui propose un accompagnement scolaire aux jeunes du quartier", précise Philippe Van Ginderdeuren, coordinateur de CDR construction.

Ensemble, ils ont construit un pavillon avec douches et sanitaires au bord des étangs de Neerpede. Le tout avec des matériaux durables et en visant l’autonomie énergétique. "Outre l’aspect baignade, qui semble répondre à une demande, Build for Water est un projet de cohésion sociale. Il sensibilise les jeunes aux métiers de la construction durable, explique Julien Milquet (CDH), échevin des Sports et de la Cohésion sociale. Ces métiers techniques ne sont pas forcément bien vus mais il y a une vraie demande d’ouvriers qualifiés."

Une fois la base construite, le site a été ouvert au public. D’août à fin septembre, des Bruxellois ont ainsi pu profiter des étangs. Des clubs de natation y ont également organisé des séances de nage et d’autres activités sportives pourront s’y développer dès que la météo le permettra.

Philippe Van Ginderdeuren se dit satisfait de cette première phase, à tel point qu’il élabore déjà la seconde. "Le projet a été très bien accueilli, ça a dépassé nos espérances. Comme les jeunes se sont pris au jeu et en ont parlé autour d’eux, on va leur proposer de se lancer dans un deuxième volet. L’idée est d’améliorer la base en produisant de l’eau chaude sanitaire écologique via des panneaux solaires qu’ils vont construire eux-mêmes. Cela permettra de chauffer l’eau des douches."

Une raison de plus de venir tester la base dès le retour des beaux jours.