Bruxelles Depuis 2013, la commune offre des chèques sport pour permettre à tous les jeunes Tennoodois de pratiquer une activité sportive.

En 2013, la commune de Saint-Josse a décidé d’offrir des chèques sport aux jeunes de sa commune. Le but ? Encourager toutes les familles à inscrire leurs enfants dans des clubs et démocratiser le sport sur le territoire tennoodois.

Tout d’abord fixé à un plafond de 100 euros, le chèque sport atteint depuis 2019 une somme de 260 euros. Cette mesure s’adresse aux jeunes de 4 à 18 ans domiciliés à Saint-Josse-ten-Noode dont les parents bénéficient de revenus correspondant aux conditions d’octroi d’allocations d’études secondaires. Pour les jeunes de 4 à 18 ans domiciliés à Saint-Josse-ten-Noode, dont les parents bénéficient de revenus supérieurs aux montants précités, le montant des chèques-sports s’élève à 75 % du prix de l’affiliation à un club, avec un montant maximal de 200€ pour chaque enfant.

Chaque année, la commune délivre quelque 600 chèques aux habitants. Et ce chiffre ne fait qu’augmenter. En six ans, plus de 3000 jeunes ont été aidés.

“Nous sommes partis du constat que nous avons la plus jeune population du royaume, et que beaucoup de ces habitants ont des difficultés à se payer des activités sportives”, explique le bourgmestre Emir Kir (PS).

En outre, la commune a décidé de ne pas faire de différence entre ceux qui ont un travail ou pas. “C’est une manière de répondre aux besoins de toutes les familles”, poursuite l’édile qui rappelle que les cotisations pour être membre d’un club sportif peuvent parfois s’élever à 350 euros par an.

La commune se félicite du succès de l’initiative. Si cette dernière a permis de démocratiser le sport à Saint-Josse, elle a pu aussi cibler des publics différents. La population féminine a par exemple vu son nombre plus que tripler en six ans. Les jeunes filles privilégient davantage la natation, le taekwondo et les activités multisports du Winner’s. Chez les garçons, c’est le football qui arrive en tête des préférences, suivi par les sports de combat et la natation.

À Saint-Josse, le collège prône d’ailleurs pour une école gratuite, ainsi que le sport et les activités culturels. “Ce sont des services qui doivent être rendus aux citoyens, des services publics.” C’est pourquoi la piscine commune Les Bains de Saint-Josse ouvrira bientôt ses portes à tous les habitants. “L’entrée ne coûtera que deux euros aux Tennoodois et elle sera gratuite pour toutes les écoles du territoire.” L’établissement sera ouvert 24h sur 24, “afin d’assurer un accès au sport tous les jours de la semaine”, conclut Emir Kir.


Dans la même série « J’aime ma commune »

- Le dossier éco-friendly

- Le dossier festif

Avec le soutien d'AXA