"C'est romantique, tu pourrais me cueillir la dernière rose quand même", lâche Anne Flament à Patrick Vanderstraeten, en lui montrant la fleur, lors de la séance photos à l'extérieur, sous la tonnelle. Fou rire général. La complicité entre ces deux-là est sans équivoque.

Anne Flament, qui ne fait pas ses 80 ans, vit dans la Résidence pour séniors du CPAS de Watermael-Boitsfort depuis quatre ans environ. Patrick Vanderstraeten est bénévole dans la résidence depuis un peu plus d'un mois. Cependant cette bonne entente ne date pas d'hier. "Je fréquente la maison depuis des années", précise Patrick. Et pour cause, sa compagne travaille dans la résidence.

Patrick est cuisinier et responsable de salle au restaurant Le Villance à Auderghem. "J'ai deux mains que je n'utilisais plus avec la fermeture de l'horeca. J'ai eu l'idée de venir apporter mon aide". Patrick travaille parfois du lundi au vendredi et quelques week-end. "Je m'occupe de la cafétéria. Avant, les résidents commandaient et mangeaient sur place. C'était un endroit plein de vie. Aujourd'hui, on passe dans leur chambre pour prendre les commandes dans les trois étages. Je prépare les commandes et le personnel monte les plateaux".

En moyenne, sur 130 résidents, Patrick prépare 80 plateaux par jour. "Il y a de tout, des boissons chaudes, de la bière, du vin, des softs, des sucreries. Les fruits prennent plus de temps car je les coupe en petits dés".

En plus des collations de l'après-midi, Patrick distribue aussi parfois les plateaux repas dans les chambres. "C'est ce moment que je préfère. On discute un peu. Certains sont des anciens clients du restaurant. Ils ont besoin d'un peu d'attention. Ils vivent très mal la crise sanitaire".

Pour cet employé de l'horeca depuis 33 ans, le contact est aussi essentiel. "Cela me manque". L'expérience est tellement que Patrick songe sérieusement à changer de travail. Pourquoi pas intégrer la cuisine d'une résidence de seniors ?