Le député bruxellois Jamal Ikazban a été convoqué cette semaine par la police judiciaire suite à une plainte déposée à son encontre. "La plainte pour diffamation a été déposée par un membre du Siamu car je dénonce le racisme chez les pompiers mais elle n’est fondée sur rien du tout. Je suis parlementaire, je reçois des infos, je les relaie. D’autant qu’un rapport d’Unia confirme le racisme chez les pompiers."

"Je suis à la fois très serein car je pense je pense que je fais mon travail en dénonçant ces faits de racisme et en colère qu’on puisse convoquer comme ça un élu de la nation. Je suis aussi surpris qu’on accorde autant d’importance à un personnage qui fait l’objet de nombreuses plaintes au Siamu de la part de ses collègues. C’est moi qui devrait porter plainte pour procédure abusive et tentative d’intimidation. Mais ça ne changera rien à mon engagement, je continuerai à dénoncer le racisme, même si ça donne de l’urticaire à certaines personnes."