Frédéric Gounongbe n’a pas encore montré de quoi il est vraiment capable

MOLENBEEK On l’annonçait comme le Messie, le buteur tant attendu. Prêté par Zulte-Waregem où il est arrivé après avoir empilé les buts avec Woluwe-Zaventem, Frédéric Gounongbe peine à trouver le chemin des filets depuis son arrivée au Brussels.

C’est bien simple, il n’a inscrit qu’un petit but. Bien trop peu pour un attaquant de sa renommée. “Je ne suis pas satisfait de mon début de championnat. Il suffit de regarder les chiffres pour s’en convaincre. Je ne marque pas assez” , avoue l’attaquant qui espère rapidement retrouver son instinct de tueur devant le but. “Je me sens en progression par rapport à mes débuts. La deuxième partie de championnat sera très importante et je veux répondre présent à ce moment-là.”

S’il ne marque pas, Frédéric n’a toutefois pas perdu la confiance. “Je n’ai pas douté car je sais ce dont je suis capable. Pendant les matches, j’arrive à faire mon auto-critique et je sais pourquoi je n’ai pas été bon. Je peux apporter beaucoup plus à l’équipe.”

Justement, que manque-t-il pour voir le grand Gounongbe empiler les buts? “À l’image de l’équipe, de la réussite. Si je ne marque pas, je n’ai pas beaucoup d’occasions non plus. Je dois encore travailler mon explosivité qui me permettait de faire la différence auparavant.”

Du coup, le Brussels occupe une position inconfortable au classement. Une première pour l’attaquant. “C’est la première fois que je vis une telle situation mais c’est une expérience à prendre. Cela me forge le caractère de me sentir un peu critiqué. Cela fait partie du métier. J’espère qu’on va s’en sortir. Devant, c’est vrai que je suis parfois seul mais la situation de l’équipe ne nous permet d’attaquer les yeux fermés.”

Mais Gounongbe reste positif. “On doit sortir de la zone rouge et quand l’équipe tournera, cela tournera pour moi aussi.”



© La Dernière Heure 2012