C’est un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Pendant une bonne quarantaine d’années, Jean-Baptiste Vanhamme, plus connu des noceurs bruxellois de l’époque sous le nom de Jean Moustache, a fait danser et chanter le tout Bruxelles dans les nombreux établissements qu’il a tenus avec son épouse Lisette Anneessens. Toots Thielemans, Annie Cordy, Eddy Merckx, Paul Van Himst, Umberto Tozzi, Annie Duperey, Bernard Giraudeau, Olivier Strellin ou encore Francis Huster, qui gardera un "souvenir inoubliable" de ses soirées en sa compagnie durant la tournée belge de Cyrano de Bergerac au début des années 90 ont tutoyé les anges avec ce Bruxellois né le 28 juillet 1937 à Bruxelles. Toutes et tous ont passé de folles nuits au Moustache, le restaurant-dancing le plus prisé de la capitale à l’époque, sur le Marché aux Poissons. Mais aussi à la Rotonde, au Rouge et Vert, Au Moderne ou au Mutsaard…

Autant d’établissements où Jean Moustache a fait tourner ses platines au son de son indémodable leitmotiv : "Que les filles sont belles ce soir…"

Jean Moustache n’a pas battu que le pavé des dancings bruxellois. Durant de nombreuses années, lui et sa femme Lisette - avec qui il était marié depuis 66 ans - ont fait le tour du monde à la recherche d’aventure et d’albums, pour la plupart inédits en Europe. Plus d’une trentaine de voyages aux États-Unis - où il a croisé Zsa Zsa Gabor - mais aussi le Brésil, Hawaï, Tahiti, le Canada… sans oublier la France qu’ils connaissaient comme leur poche à force de la parcourir en large et en travers. "En fait, Jean était un bourlingueur intrépide des folles années et tenancier de tavernes incontournables de l’époque", résume l’une de ses amies présentes à ses funérailles Raymonde Vanderstraeten. "Il a rejoint ses amis, dont Fons, du Pré Salé. Maintenant, il va faire danser les étoiles."