Bruxelles

51 poubelles ont été supprimées depuis le début de l'année.

Retirer des poubelles publiques pour faire diminuer le nombre de déchets clandestins. C'est le pari que s'est lancé Mounir Laarissi (CDH) en début d'année. Neuf mois plus tard et 51 corbeilles en moins, l'échevin jettois de la Propreté dresse un bilan positif de cette mesure. "Chaque retrait de corbeille publique fait l’objet d’une évaluation afin de voir si c’était une bonne décision de la retirer. Par exemple, nous avions retiré des poubelles dans le quartier des Jardins de Jette mais l’évaluation à démontrer que les poubelles étaient efficaces dans ce quartier. Elles ont donc été remises, précise-t-il à La Capitale. Il y a des endroits où les poubelles sont sous-utilisées ou bien qui attirent les dépôts clandestins. C’était le cas drève de Rivieren près de l’atelier 34Zero. La poubelle était sous-utilisée et attirait en plus les dépôts clandestins. Depuis qu’elle a été retirée, il n’y a plus de problème."

Jette compte aujourd'hui 350 poubelles communales et 190 régionales. L'échevin envisage en outre d'augmenter le montant des amendes pour dépôt clandestins. L'année dernière, la commune a dressé 198 p.-v. pour cette infraction.