Le président américain Joe Biden a quitté l'ambassade américaine à 9h40 jeudi pour arriver un quart d'heure plus tard au Sommet de l'Otan, premier rendez-vous de son agenda très chargé à Bruxelles, en un peu plus de 24 heures. Toute une colonne de voitures et de services de sécurité est partie de l'ambassade où le président a passé la nuit, pour emprunter la rue Belliard en direction du siège de l'Otan à Haren. Au cours de cette réunion des membres de l'Alliance, le président ukrainien Volodymyr Zelensky doit s'exprimer au travers d'un message vidéo.

© BELGA

Joe Biden enchaînera ensuite avec un Sommet du G7 et dans l'après-midi, vers 16h00, un Sommet européen à Schuman. Des déplacements qui sont à même de perturber la mobilité à Bruxelles. Nous vous faisons d'ailleurs le point sur toutes perturbations attendues ce jeudi dans cet article.


Néanmoins, le chaos semblait avoir été évité jeudi matin sur les routes menant à Bruxelles et dans la capitale. Des files habituelles ont été observées sur le ring, notamment aux échangeurs de Woluwe-Saint-Etienne et de Grand-Bigard mais sans que les retards ne prennent de grosses proportions. De nombreux appels à éviter de circuler vers et dans Bruxelles ont été lancés ces derniers jours compte tenu de la présence jeudi et vendredi du président américain Joe Biden, qui participe aux sommets de l'Otan et de l'UE sur la situation en Ukraine. Jeudi matin, le boulevard Léopold III a été fermé au trafic dans les deux sens. Un périmètre de sécurité a par ailleurs été dressé aux abords des bâtiments de l'Otan.

Au cours de la journée plusieurs autres axes seront temporairement fermés à la circulation, comme l'E40 entre Sterrebeek et le complexe Reyers, la rue de Loi, la rue Belliard, le boulevard de Waterloo, l'avenue de la Toison d'or, et la Petite ceinture, en surface. Les navetteurs ont été invités à se rendre ou à sortir de Bruxelles en transports publics. En ville, la Stib recommande de prendre le métro.

Des embarras sont encore attendus vendredi matin mais les axes concernés seront moins nombreux, le président Biden devant se rendre à l'aéroport de Melsbroek pour aller à Varsovie.