Pour le PTB, l'annulation du projet Neo 2 constitue une opportunité de construire des logements accessibles. "Le centre de congrès de 5 000 places et l'hôtel 4 étoiles ne répondaient à aucun besoin des Bruxellois. Plus de 48 000 familles sont en attente d'un logement social. Avec la crise du Covid, on enregistre 886 demandes supplémentaires."

Le projet Neo prévoyait 590 logements. "Sur un territoire aussi grand que 35 terrains de foot, c'est vraiment une occasion manquée. Les Bruxellois ont avant tout besoin de logements sociaux et de publics de qualité, estime la cheffe de groupe PTB à la Ville de Bruxelles Mathilde El Bakri. Avec l'abandon du centre de congrès et de l'hôtel de 25 chambres, c'est presque 65 000 m² pour de nouveaux logements. Plus de 400 logements supplémentaires pourraient ainsi être construits."