L'Académie communale néerlandophone pour la musique et les arts de la parole de Berchem-Sainte-Agathe se développe et compte aujourd'hui 815 étudiants. L'académie dispose de plusieurs sites, mais souffre toujours d'un manque de salles de classe. D'autant plus que l'Académie devra quitter les salles de cours de Grand-Bigard à la fin de cette année scolaire. Avec le soutien de la Commission communautaire flamande (VGC) et de la Communauté flamande, la commune de Berchem-Sainte-Agathe travaille sur un nouveau projet de construction.

Le nouveau bâtiment sera construit sur le terrain vague à côté du site principal existant dans la rue Dr. Charles Leemans. Ce nouveau bâtiment autonome, qui sera construit spécialement pour l'académie, contiendra des salles de classe, des salles de répétition et des espaces multifonctionnels. Il comptera également une zone d'accueil et un espace pour la direction et les enseignants. Cela permettra une organisation plus efficace de l'Académie et libérera des salles de classe sur le site principal actuel de l'Académie néerlandophone.

Ces investissements permettront à l'Académie d'offrir des cours à un plus grand nombre d’élèves bruxellois . En plus des activités de l'Académie, d'autres organisations pourront utiliser les locaux. Le calendrier est serré afin que le bâtiment puisse être utilisé en septembre 2023. En attendant, une infrastructure temporaire sera mise en place dans le bâtiment de la crèche 't Zandkasteeltje sur le site Unesco du GO ! pour faire face à l'augmentation du nombre d'élèves. Cette infrastructure temporaire sera disponible de septembre 2021 à août 2023. En outre, un accord a été approuvé avec la VGC pour l'utilisation d'un certain nombre d’espaces sur le campus Comenius à Koekelberg. Cela permet d'assurer la continuité des activités.

Pour ce nouveau projet, la G-VGC libère 1,15 million d'euros. La Communauté flamande contribue à hauteur de 150 000 euros et la commune de Berchem- Sainte-Agathe à hauteur de 100 000 euros. La commune met également à disposition un terrain à bâtir d’une valeur de 300.000 euros.