Accessible dès demain, l'expo entend amener les Bruxellois à se questionner sur leur identité.

La naissance, les rites de passage, le mariage et le décès. C'est à travers ces quatre grands stades de la vie que la nouvelle exposition du Musée Juif de Belgique vous emmène à la découverte des communautés juives et musulmanes du Maroc. "Le monde arabe comme le monde juif sont très stéréotypés. L'objectif de "L'autre c'est moi" est de déconstruire ces stéréotypes et d'amener les gens à questionner leur identité", explique Paul Dahan, commissaire de l'exposition.

L’exposition s’inspire de différences apparentes entre deux communautés, juive et musulmane, qui ont cohabité pendant des siècles sur le même territoire, pour tenter de faire les visiteurs réagir sur nos différences et nos ressemblances. Elle montre, à travers des objets rituels et traditionnels, la convergence des cultures et des traditions entre ces deux communautés.

Tout au long du parcours, des chansons et costumes donnent vie aux différentes salles d'exposition. Dédiée à l'écriture, l'une d'elle vous invite à écrire votre prénom avec les alphabets arabe et hébraïque. "En concevant cette expo, notre objectif était de susciter une réelle expérience tout au long de la visite. Nous avons donc cherché à éviter le risque d'une visite de musée passive et qui se réduise à défiler devant des objets ou documents."

Vêtements, documents d'archive, tableaux et photographies : la collection exposée a été mise à disposition par le Centre de la culture judéo-marocaine. Centre avec lequel le Musée collabore pour rendre l'exposition dynamique. "L'autre c'est moi sera visible pendant deux ans. Pour continuer à la rendre attractive, nous créerons un événement tous les mois autour de la question de l'identité." En mai, c'est un concert qui sera organisé.

L'exposition est présentée au Musée Juif de Belgique du 3 mai 2019 au 2 mai 2021. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de l'exposition.