Tensions MR-PS affûtées par un dirlo licencié au sein du foyer ?

ANDERLECHT L'histoire fait-elle le bruit que l'on dit ? Allez savoir entre déclarations et mutisme. Toujours est-il qu'un directeur du Foyer anderlechtois, engagé en 2007 par le président, Guy Wilmart (PS), s'est vu notifier son renon, le 4 juin. Et que les rouges réclament à corps et à cris sa réintégration...

"On n'en est même plus à savoir si la personne était compétente", commente Guy Vandecasteele (MR-FDF), confirmant de ce fait nos infos.

Tenu à un devoir de réserve, celui-ci n'en dira pas franchement plus. Mais la "pression" socialiste pour réintégrer le CDI est patente - on suggéra même de reprendre l'infortuné à un échelon inférieur en réduisant son salaire. Ce qui s'avère illégal. Paraît carrément que le parti d'Eric Tomas risquerait le clash de la majorité pour cette histoire. Gros ? Peut-être.

Nous n'en sommes pas là. Si Guy Wilmart, proche de l'individu remercié (un homme de couleur qu'un malin appela un jour Boule de neige), se refuse à tout commentaire, son successeur précisera tout de même :

"Hier, le P.-V. de ce CA a été approuvé. Lors de la décision, il n'y eut pas de vote contre : deux PS ont voté pour; deux autres se sont abstenus, car proches de la personne."

Nul ne conteste l'inadéquation entre l'homme et la fonction. Alors ? Au foyer, on se montre inflexible. En misant déjà sur de l'outplacement. Ambiance...



© La Dernière Heure 2009