Bruxelles

Le parc de Roodebeek est un des nombreux joyaux verts de la commune de Woluwe-Saint-Lambert. Il est très prisé par les familles en raison de la présence d’une plaine de jeux et d’une animalerie. "C’est un parc intéressant, car forestier, qui comprend de nombreuses variétés végétales", décrit Grégory Mat-gen (libéral), l’échevin de la Nature.

Ce parc est donc inscrit depuis 1998 sur une liste de sauvegarde auprès de la commission des Monuments et Sites. Une procédure de classement est également en cours, ce qui prend beaucoup de temps.

"En attendant, le parc est dans un état déplorable", dénonce Julie Van Goidsenhoven-Bolle, la cheffe de file MR. "Les clôtures en bois s’effondrent et posent question pour la sécurité, notamment des enfants; la végétation n’est soit pas entretenue, soit laissée à l’abandon; et le mobilier, pour ce qu’il en reste, est en piteux état." La conseillère avait d’ailleurs interpellé le collège à ce sujet lors du dernier conseil communal, celui du 24 juin. "On m’a rétorqué que la rénovation du parc ne pourra se faire qu’à l’issue de la procédure de classement, ce qui veut dire que ce n’est pas pour tout de suite."

Grégory Matgen assure pourtant que quelques petits travaux sont déjà en cours. "Nous avons commencé à redresser les clôtures en bois, qui étaient complètement affaissées. Elles se sont dégradées au fil du temps, en raison du vandalisme mais aussi des intempéries", explique-t-il. "La commission nous impose par ailleurs de ne rien fixer dans le sol, ce qui complique la tâche."

L’échevin précise aussi que des panneaux reprenant le règlement de police ont été installés à l’entrée du parc, ce qui permettra aux agents de verbaliser en cas d’incivilités ou de vandalisme.

De plus grosses rénovations devront par contre attendre la fin de la procédure de classement. "J’espère l’année prochaine", avance Grégory Matgen. "Il est vrai que c’est une procédure un peu contraignante, mais je pense que ce sera bénéfique au final pour le parc, qui sera mieux protégé."