L'Observatoire de la mobilité à Bruxelles (OMB) (NDLR : qui n'a rien à voir avec Bruxelles Mobilité, le service public régional) qui regroupe des comités de quartier a envoyé une lettre ouverte au bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close (PS), aux échevins Écolo de la mobilité et de la participation citoyenne, Bart Dhondt et Arnaud Pinxteren. L'objet du courrier est de les interpeller sur les nuisances des vibrations du tram sur les maisons notamment dans les rues étroites, telles que les rues de Heembeek et Vekemans à Neder-Over-Heembeek. La majorité des habitants de Neder-Over-Heembeek, et en particulier les riverains de ces deux rues, sont contre l'arrivée du tram 3 dans leur quartier. Ils l'affichent sur leurs fenêtres et le répètent sur les réseaux sociaux. Ils militent pour un bus électrique.

Le collectif OMB a rejoint la cause des habitants de Neder-Over-Heembeek. "Notre lettre a pour objet d'informer que la Région bruxelloise dispose d'une importante documentation technique et récente sur l’impact des trams sur les vibrations, écrit dans sa lettre Benjamin Scheere, président de OMB. En effet, Bruxelles Environnement a réalisé de nombreuses campagnes de mesures de bruit et vibrations consécutives à des plaintes de riverains en vertu de l'art.10 de l'ordonnance bruit de 1997". A la suite de ces études, il était démontré "que les trams Bombardier ne devaient pas passer dans des voiries étroites en forme de "U"."

Dans le courrier, le président de l'OMB, ancien de l'association DRP (Droit de rouler et parquer), révèle les rues dans lesquelles des études ont été sollicitées : Il s'agit du Boulevard de la Cambre, l'avenue de l'Hippodrome ou encore la rue de la Brasserie. "Toutes inférieures à 20 mètres en "U", style canyon", précise-t-il.

"Outre la nécessité d’informer les riverains en toute transparence, il est indispensable de réaliser une projection des données récoltées par Bruxelles Environnement sur le tracé prévu pour le tram à NOH, poursuit encore le représentant de l'Observatoire dans sa missive. La longueur cumulée de ces deux rues est de 1,6 kilomètre ce qui implique un nombre significatif de riverains impactés. En vertu des lois physiques élémentaires dont les occurrences ont été consignées méticuleusement par Bruxelles Environnement), étant donné la morphologie de la rue de Heembeek et de la rue Vekemans notamment, l'actuel projet de tram de NOH causera inévitablement les mêmes nuisances qu’à Derby, Hippodrome, J. Lahaye, Morris, Rogier, Brasserie... Le projet de tram à NOH comprend malheureusement nombreuses voiries en "U" inférieures à 20 mètres de large pour lesquelles les rapports de Bruxelles Environnement décrivent systématiquement un dépassement de la norme DIN 4150-3".

Dans son courrier, Benjamin Scheere présente également tous les avantages du dit tram bus : "pas de travaux d’infrastructure hors de prix et hyper dommageables pour le patrimoine, pas de nuisances quotidiennes à l’usage, respect de la santé publique, flexibilité du véhicule, produit belge avec pièces de rechange à disposition".