L’Ogenblik, un des établissements les plus emblématiques de Bruxelles, vient de rouvrir ses portes ce vendredi 1er octobre après 19 mois de fermeture consécutive.

Ce restaurant installé dans la galerie des Princes avait fermé ses portes au premier confinement, et n’avait plus rouvert du tout depuis 2020. "On sent que le gouvernement commence à relaxer les mesures strictes, même si Bruxelles est encore la mauvaise élève quant aux vaccinations. À un certain moment, il faut relancer la machine, explique Yves Delruelle, un des gérants. Le restaurant était vide, abandonné de son sens, c’était dur à vivre. On a voulu rouvrir le 1er septembre, mais on a eu peur des annonces au retour des vacances. Si on ouvre, on ne referme plus." D’ailleurs, dès vendredi soir, le restaurant affichait déjà complet !

Cette réouverture début octobre, ce n’est pas un hasard. "C’est un des meilleurs trimestres de l’année. C’est la saison du gibier et notre clientèle bruxelloise adore." La clientèle du restaurant reste toutefois très variée, entre habitués bruxellois, excursionnistes descendus à l’hôtel, visiteurs des quatre coins de la Belgique, mais aussi internationale, l’ambiance est hétéroclite. Yves attend tout de même avec impatience la reprise des salons, des séminaires et des congrès, mais aussi des théâtres dont les troupes sont ferventes de sa cuisine gourmande, bistro, et gastro.

Ouvrir en octobre est aussi synonyme de Covid Safe Ticket. "Je ne suis pas contre, je pense qu’on a pu remarquer que ça a porté ses fruits. Tout n’est pas encore magnifique, mais ça rassure les gens de se retrouver entre vaccinés, même si le virus circule encore. En plus, la clientèle internationale sera obligée d’avoir le pass. Moi ça ne me touche pas outre mesure sauf qu’une tranche de la population est contre, et ces gens-là ne pourront pas être acceptés, ce qui peut faire du tort économiquement."

Philippe Boesmans, le compositeur belge de musique contemporaine, était présent ce vendredi à la réouverture. "J’avais peur que ça ait changé, mais je suis très content de voir que tout est pareil." À une autre table, des clients étaient ravis d’être de retour. "C’est très bien, socialement, c’est très important."

Après 19 mois, y a-t-il eu des changements ? "On garde notre identité, faut pas changer une équipe qui gagnait. D’ailleurs, l’équipe est la même qu’avant, tout le monde est revenu. Il y a eu une fidélité du personnel exemplaire."

Pour mémoire, le restaurant a été fondé en 1969 et repris par Geoffroy Greindl et Yves Delruelle depuis plus de 30 ans. De nombreuses personnalités politiques, culturelles et artistiques sont passées par là, dont le célèbre Mick Jagger, ou encore le joueur d’échecs russe Garry Kasparov. François-Xavier Demaison et Pierre Arditi ne manquent pas une occasion d’y passer lors d’un séjour à Bruxelles.