Située à l'angle de la rue d'Ophem et de la rue de Flandre, la fresque de l'artiste Zouwi complète le parcours Street Art de la Ville de Bruxelles. Cette 32 ème œuvre murale représente une grenouille, symbole de transition, de changement et de renaissance. L’artiste s’explique : "Parmi mes passions, il y a la créativité à travers le dessin, la peinture, la sculpture, ... Et il y a la nature, autant la faune que la flore, à travers mon regard et mon appareil photo. Cette fresque, c’est l'association de mes deux passions »

A terme la fresque se verra d’ailleurs agrémentée de plantes grimpantes, comme un bout de jungle en pleine ville. Lors de la photo, la grenouille était encagée mais l'échaffaudage devrait être rapidement retiré. 

C’est dans le cadre de la cinquième édition du festival international urbain 100% féminin "La Belle Hip Hop" que cette fresque voit le jour et pour la journée internationale des droits de la femme.

C’est la quatrième année consécutive que le Parcours Street Art s’associe au festival La Belle Hip Hop pour marquer cette journée particulière. En 2020, huit des neuf fresques enrichissant le Parcours ont été réalisées par des femmes. 

Féminiser le Parcours constitue une priorité de l’échevine de la Culture, du Tourisme et des Grands événements de la Ville, Delphine Houba (PS), qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : "En 2021, je continue à donner la priorité aux artistes féminines. Offrir davantage de visibilité, de murs, de scènes, de responsabilités et de voix aux femmes : c’est l’une des priorités de ma politique. Il est fondamental que les femmes soient mieux représentées dans notre paysage culturel".

Un objectif partagé par La Belle Hip Hop, dont la ligne, à travers concerts, danse, poésie, ateliers, freestyle et « B’lock party » (en ligne), reste la même depuis 5 ans : "véhiculer un message fort de respect, d’acceptation de l’autre et d’égalité dans la différence et la diversité".