Ce samedi, il y aura du monde autour du bouquet de muguet à Bruxelles : outre les restaurateurs qui manifesteront depuis le parc du Cinquantenaire, ainsi que les démonstrations habituelles en lien avec la fête des travailleurs, la police devra également gérer la potentielle et explosive Boum 2 dans le Bois de la Cambre.

L’un des organisateurs a justement été interrogé ce mardi par la police de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles : "Ça s’est bien passé. J’ai répondu à toutes les questions. On m’a laissé sortir à la fin de l’audition, je ne suis pas un terroriste", nous a-t-il confiés. L’organisateur affirme qu’il était convoqué pour "Création de milice, notamment à cause d’un clip réalisé dans un décor de cinéma."

Dans celui-ci, on peut voir sept individus avec des gilets pare-balles et des cagoules poser à côté d’un missile. Sauf que cette scène a été tournée sur le terrain d’entraînement de l’Unité des forces spéciales pour le cinéma (Ubisac) comme le rapporte le magazine Moustique dans son prochain numéro et que le missile en question était en carton-pâte. Il raconte avoir insisté auprès des policiers sur la nécessité d’encadrer l’événement de samedi prochain : "C’est la seule solution pour éviter que ça dérape."

Les zones de police bruxelloises s’organisent déjà en conséquence. Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles nous confie : "On va mettre en place un important service d’ordre. On doit gérer les événements autorisés, les actions non déclarées, ainsi que de faire respecter les mesures sanitaires."

Si l’on ne connaît pas le nombre des effectifs qui seront mis en place par la police, la porte-parole affirme que tous les moyens seront déployés : policiers à cheval et à vélo, drones, etc.

Les polices fédérales et locales vont se coordonner depuis le centre régional de crise : "Toutes les zones de police vont se coordonner. Il y a un principe de solidarité, si une zone a besoin d’aide, on y va. Cependant une attention particulière sera portée aux zones de Bruxelles-Capitale-Ixelles et Midi", poursuit Ilse Van de Keere.A. G.