Bruxelles

Débordée il y a dix jours, ou plutôt distraite pour ne pas jouer la mauvaise foi, voilà que j’oublie de compléter les documents pour obtenir un laissez-passer ce dimanche sans voiture à Bruxelles.

Démunie du fameux pass me permettant d’aller travailler dans la capitale, je me décide à rouler jusqu’à Delta, convaincue de l’existence sur place d’un parking de dissuasion. Après m’avoir arrêtée et fait souffler dans le ballon au cas où j’aurais décidé d’aller travailler bourrée, les policiers m’ordonnent gentiment de faire demi-tour, direction Overijse où des navettes sont prévues, m’indiquent-ils.

(...)