Un projet mettant les "afroxellois" à l'honneur sera présenté aux Halles de Schaerbeek en octobre 2019.

L'Afrique vient de se doter d'un nouveau programme de débeloppement basé sur la créativité : les Capitales africaines de la cultures. Pour saluer cette initiative, un appel à projets célébrant le lien entre le continent africain et la capitale de l'Europe a été lancé par Rachid Madrane (PS), ministre de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles et les Halles de Schaerbeek. Parmi les critères de cet appel à projets, la création d'oeuvres participatives.

C'est le concept développé par Bwanga Pili-Pili et Laïd Liazid qui a finalement été choisi, notamment car il met à l'honneur les "afroxellois". Concrètement, l'oeuvre consiste à collecter des portraits d'habitants afro descendants. Ces portraits photographiques seront accompagnés d'une vignette sonore issue d'une interview-minute. "Les Bruxellois sont la matière première et les héros de l'oeuvre. Les artistes concepteurs réaliseront eux-mêmes des portraits mais ils transmettront aussi le processus à un groupe de jeunes amateurs qui iront à la rencontre des afroxellois", indiquent les organisateurs du projet dans un communiqué.

Au terme de plusieurs semaines de travail, c'est une oeuvre multidimentionnelle qui verra le jour : galerie de portraits photos, projection vidéo des portraits réalisés et portraits sonores liés au tirage photo. La réalisation de l'ensemble du projet sera achevée le 22 octobre. Un prototype, in progress, sera présenté aux Halles à l'occasion d'un temps fort de trois semaines : Bruxelles-Africapitales.

L’œuvre dans ses différentes déclinaisons sera offerte au Comité d’organisation des Capitales africaines de la culture, dont Marrakech portera la première édition en 2020. Elle sera présentée dans plusieurs espaces de la ville. Elle pourra, de plus, très facilement se déplacer d’une capitale culturelle à la suivante. L’hyperdiversité bruxelloise sera donc durablement à la fête en Afrique.