Le conseil d'administration de Brugel, régulateur bruxellois pour les marchés du gaz et de l'électricité et contrôleur du prix de l'eau, a accepté mercredi une indexation de tarif demandée par Vivaqua pour 2020.

Pour un ménage de deux personnes à la consommation normale (35m³ par an par personne), le prix de la facture annuelle d'eau augmentera ainsi de 5,52 euros (TVAC), ou 2,19%, l'an prochain, selon les calculs de Brugel. Pour une personne seule, la hausse sera de moins de trois euros (2,76 euros) sur un an, toujours pour une consommation de 35 mètres cube. C'est le tarif "assainissement communal" qui va être indexé, l'une des composantes de la facture finale envoyée au consommateur. Cette redevance sert à financer la collecte des eaux usées et les investissements nécessaires dans les ouvrages servant à cette collecte et à celle de l'eau de pluie.

Les autres requêtes d'indexation transmises par Vivaqua ont été refusées.

L'indexation accordée permettra à Vivaqua "de continuer à investir dans la rénovation nécessaire de ses infrastructures et en particulier du réseau d'égouttage dont elle a repris la gestion dans les années 2000 et qui se trouve dans un très mauvais état", communique jeudi l'intercommunale bruxelloise. Vivaqua rappelle que le prix de l'eau été gelé dans la capitale depuis 2014. La facture finale reste d'ailleurs bien inférieure pour les ménages bruxellois que pour les familles de Flandre ou de Wallonie.

Brugel travaille entre-temps "activement à la rédaction d'une nouvelle méthodologie tarifaire qui portera sur la période 2021 à 2026 et qui sera publiée début 2020", indique le régulateur-contrôleur. Les lignes directrices fixées permettront ensuite à Vivaqua de calculer et de proposer une nouvelle grille tarifaire qui devra à son tour être approuvée par Brugel avant 2021.