Trois semaines après les faits, la police et la justice n'ont pas non plus reçu de plainte émanant de la jeune femme

BRUXELLES La jeune femme contrôlée en niqab à Jette n'a pas encore été entendue par la police, plus de trois semaines après l'incident au cours duquel une policière avait été blessée, rapportent mardi la Gazet Van Antwerpen et het Belang van Limburg. La police a procédé il y a quelques semaines au contrôle d'identité d'une jeune femme vêtue d'un niqab, alors qu'elle se trouvait à un arrêt de tram à Jette. Refusant de présenter ses papiers d'identité, Stéphanie Djato a été emmenée au commissariat de Molenbeek.
Après s'être rebellée, elle a été transportée à l'hôpital avec une commotion cérébrale. Une policière a, elle, eu le nez cassé et menacé de porter plainte. L'incident avait mené à des émeutes à Molenbeek.
Trois semaines après les faits, la police et la justice n'ont reçu aucune plainte émanant de la jeune femme, qui n'a jusqu'à présent pas non plus été entendue par la police ou un juge d'instruction, selon un porte-parole du parquet.

© La Dernière Heure 2012