Bruxelles 2 500 coureurs étaient au départ de la course qui se déroule en plein centre de Bruxelles.

Malgré la dinde et la bûche glacée encore un peu sur l’estomac, le public était bien présent à la Manneken-Pis Corrida. Un événement sportif et spectaculaire, apprécié tant par les spectateurs que par les participants, la plupart du temps habillés d’un bonnet rouge et d’un déguisement. "Nous avons voulu améliorer la Manneken-Pis Corrida en ajoutant du thé et du vin chaud pour après l’effort. Puis vu qu’il s’agit d’une fête, les t-shirts sont plus sophistiqués", avance Jean-Paul Bruwier, l’un des organisateurs de cette 9e édition. Les 2 500 coureurs arboraient en effet un t-shirt rouge en forme de chemise, avec une cravate en plus. "Nous devons malheureusement limiter le nombre de coureurs et clôturer les inscriptions trois semaines à l’avance, car certains parcourent les deux tours de quatre kilomètres et doivent dépasser les moins sportifs", poursuit Jean-Paul Bruwier, pour le Zatopek Magazine, responsable de l’événement.

"C’est justement pour le décor et pour l’ambiance festive que je viens chaque année de Mons", explique Mireille, présente dans le centre de Bruxelles avec son mari et ses deux enfants, âgés de 15 et 18 ans. "Nous arrivons le matin pour faire un petit tour de la capitale, allons manger chez des amis, avant de nous changer et de prendre la direction du départ." Vu que la performance est nettement moins importante que sur d’autres rendez-vous sportifs, de nombreux participants ont également profité du spectacle de lumière sur la Grand-Place. "Mais mon passage préféré, c’est tout de même dans les Galeries royales. Le public est tout proche et nous encourage. Cela fait du bien au moral", poursuit la Montoise.

Les coureurs ont aussi contribué au spectacle, déguisés en Père Noël, en sapin et même parfois accompagnés de leurs chiens. Le public a pu admirer un défilé long de plusieurs centaines de mètres.

La fête aurait cependant pu être gâchée par une femme qui a emprunté le parcours en scooter, à contresens. Fort heureusement, les bénévoles sont intervenus pour pousser le véhicule sur le côté et éviter tout incident. Ouf !