L’ex-footballeur a été écrasé sous un train après une altercation avec un conducteur. On enquête pour homicide involontaire

.Un juge d’instruction a été désigné pour enquêter sur le décès de Lionel Viola, 37 ans survenu mardi à la gare, de Bruxelles-Luxembourg. L’enquête est ouverte pour homicide involontaire contre X.

L’homme était vraisemblablement sous l’influence de l’alcool et il lui avait été ordonné de descendre du train après une altercation avec le conducteur. Après être descendu, il a commencé à frapper sur les vitres du train quand il redémarrait. Il serait alors tombé sous le véhicule.

"Nous voulons déterminer les circonstances exactes de l’accident et si des erreurs de jugement ont été commises. Nous avons déjà interrogé plusieurs personnes, mais l’enquête est toujours en cours et aucune personne n’a jusqu’à présent été interpellée. Les images des caméras sont également en cours d’analyse", a déclaré Willemien Baert, porte-parole du parquet de Bruxelles.

Lionel Viola était connu dans le milieu de foot. Entre 6 et 16 ans, il a fait ses classes à Anderlecht pour ensuite transiter par Chiavo Verone, le Sporting de Charleroi, l’Olympic, Leopold Uccle et Jette.

"C’était un attaquant ou un ailier droit solide et rapide", se souvient Francesco Quaglia, qui l’a connu longuement à Anderlecht puis au Sporting et qui avait gardé contact. "Un garçon très gentil, un peu foufou, il rigolait tout le temps."