L’inauguration est à nouveau postposée. En cause : les travaux d’étanchéité du tunnel Rogier

L’incroyable saga du réaménagement de la place Rogier serait sur le point de s’achever. Au cabinet du ministre bruxellois des Travaux public, Pascal Smet (SPA), on évoque désormais d’une inauguration dans le courant de l’été ou à la rentrée de septembre histoire de s’accorder un peu de marge. Prévue initialement en 2013, l’inauguration de la place tenoodoise avait été reportée en 2014 avant d’être annoncée ensuite pour le printemps 2015. Un an plus tard, le chantier n’est pourtant toujours pas fini.

La phase en cours actuellement est assez délicate. Il s’agit de recouvrir la structure de l’auvent d’une sorte de film plastique. Transparent et beaucoup plus léger que le verre, l’éthylène tetrafluoroethylene (EFTE) laisse passer environ 90 % de la lumière mais absorbe une grande partie de la lumière infra-rouge. Ce qui en fait un matériau idéal pour les couvertures d’atriums, de piscines, de centres commerciaux, de restaurants et de terrasses.

Pour l’heure, un tiers de l’auvent est recouvert par ce voile qui n’est pas évident à installer. "Nous avançons mais c’est compliqué car il faut vraiment avoir une météo constante avec de bonnes températures et sans aucun vent, sinon il y a des risques de déchirure. Nous travaillons dès que la météo le permet", indique Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité.

Le résultat final sera encore assez différent de ce que l’on peut observer aujourd’hui puisque certains triangles de l’auvent seront complètement opacifiés. "Environ un triangle sur deux sera recouvert par du bois peint en blanc. L’objectif est d’amener un peu d’ombre sur la place. Nous en avons déjà mis un pour tester", précise Camille Thiry.

Si le réaménagement de la place Rogier devrait donc s’achever dans le courant de l’été, il faudra encore patienter pour l’inauguration. En cause : les travaux d’étanchéité du plafond du tunnel routier Rogier. Ceux-ci auraient pu être réalisés plus tôt dans le cadre du chantier de rénovation de la place mais le cabinet de la précédente ministre des Travaux publics, Brigitte Grouwels (CD&V), y avait renoncé. Dévoilée en février dernier, l’information avait d’ailleurs fait polémique.

Indispensables , les travaux de réfection de l’étanchéité effectués durant l’été vont donc retarder, une fois encore, l’inauguration de la place Rogier. "Même si nous n’allons pas devoir rouvrir la place, à part peut-être certaines dalles, nous n’allons pas organiser une inauguration avec une voirie ouverte juste à côté. Nous n’avons donc pas encore de date", commente le cabinet du ministre des Travaux publics Pascal Smet (SPA).

Pa. D.