Ce jeudi soir, un débat sur la liberté d'expression aura lieu à l'ULB. Organisé par l'Université et le Centre d'Action Laïque, ce débat porte sur ce qu'il reste de l'esprit et des valeurs de Charlie, cinq ans après les attentats. 

Pour en débattre, deux personnes du journal satiriques sont invitées: Gérard Biard, le rédacteur en chef et Marika Bret, DRH de Charlie Hebdo. Deux persona non grata aux yeux de l'Union Syndicale Etudiante (section étudiante et autonome des jeunes FGTB) et le Cercle Féministe de l'ULB, qui veulent tout simplement empêcher la tenue du débat.

Cela a fait vivement réagir la polémiste Caroline Fourest. Sur Twitter, la polémiste s'offusque que des étudiants "tempêtent contre la venue de deux membres de Charlie Hebdo dans cette Université fondée pour défendre le libre examen". 

Pour rappel, la polémiste avait elle-même subi un boycott de la part d'étudiants lors de sa venue sur le campus de l'ULB en 2012. Ce qu'elle n'a pas manqué de mentionner. Certains étudiants avaient attaqué sa conférence sur l'extrême droite et appelé sur les réseaux sociaux à la "lapider" à la suite de sa critique féministe de la burqa.