Les policiers bruxellois ont mis un terme, dans la nuit de samedi à dimanche, à une gigantesque fête clandestine organisée à Ixelles. Il s'agit, à ce jour, de la plus importante lockdown party enregistrée depuis le début de la crise sanitaire. 111 personnes étaient présentes dans un logement en location situé rue de Stassart, à Ixelles, près de la Porte de Namur.

"Entre 2 et 3h, nous avons été appelés pour tapage nocturne. Sur place, on a remarqué que 111 personnes faisaient la fête dans un appartement du septième étage", explique Olivier Slosse, porte-parole de la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles.

Certains fêtards se sont cachés sur le toit pour fuir le contrôle. "On les a convaincus de descendre et ils ont tous été identifiés et verbalisés. Il s'agit de jeunes adultes dont certains provenaient d'en dehors de la capitale", précise Olivier Slosse.

Tous les participants se verront infliger une amende de 750 euros. L'organisateur devra, lui, s'acquitter d'un montant de 4000 euros. Un total donc de 87 250 euros...

"Nous ne connaissons pas encore les détails qui ont mené à cette lockdown party mais il arrive souvent que les organisateurs soient dépassés par l'événement. L'information de l'événement se propage de bouche-à-oreille et cela prend parfois une ampleur qui n'est pas souhaitée par l'organisateur", explique Olivier Slosse.

"On n'a pas souvent ce genre de situation. Nous avons enregistré une lockdown party similaire il y a quelques temps dans un lieu où sont organisés des événements mais là, dans un appartement loué via un service de plateforme communautaire, c'est assez exceptionnel", ajoute le porte-parole.

L'un des fêtards a eu un malaise alors que la police était toujours là, l'ambulance a été appelée et l'intéressé a été conduit à l'hôpital.