Avec la crise sanitaire, il est difficile pour beaucoup de retrouver le sourire, mais pour Sébastien Cantineau et Luis Ametller de la brasserie Gansbeek, c’est tout le contraire. Une de leurs trois bières, la Triple, a été sacrée meilleure bière d’Europe à l’European Beer Challenge 2021 dans sa catégorie. "C’est une petite fierté", sourit Sébastien Cantineau, cogérant de cette microbrasserie.

Et on peut le comprendre, pour sa première participation, la brasserie fondée en 2019 ("En réalité, on exerce depuis 5 ans mais on est actifs depuis janvier 2019", précise Sébastien) remporte un trophée là où d’autres brasseries bien connues se sont déjà illustrées comme Affligem, Brouwerij Bosteels (Triple Karmeliet) ou encore la Brasserie de Brunehaut. "C’était l’occasion pour nous de s’évaluer car on a de bons retours de nos clients, assène Sébastien Cantineau. Et hier matin, j’ai reçu la bonne nouvelle (mardi, NdlR)."

Mais d’où provient le nom de Gansbeek ? Tout simplement d’une fusion entre les communes de Ganshoren et Etterbeek. "Gansbeek est un hommage aux classiques belges, où l’on veut toucher les gens qui se rendent dans des microbrasseries", pointe Sébastien. S’ils ont glané une récompense avec leur Triple, les deux brasseurs auraient pu présenter leurs deux autres bières, une blonde et une brune, mais il n’en est rien. "On a uniquement inscrit la Triple car elle se vend le plus, explique-t-il. Mais surtout, car l’inscription n’est pas donnée (100 euros) et aussi car on doit payer les frais de transport de nos 8 bouteilles que l’on doit apporter à Londres. La brune sera peut-être pour l’année prochaine."

Un processus bien suivi, pas de sucre ajouté, mais aussi la qualité des ingrédients expliqueraient la raison pour laquelle le jury a récompensé la Triple de Gansbeek. Mais surtout, la brasserie se targue de confectionner ses bières avec des ingrédients 100 % belges. "On se positionne comme une bière belge, indique Sébastien. De plus, notre houblon provient d’un fermier situé du côté d’Ypres, région connue pour être houblonnière."

Du haut de leurs 25 000 litres de bière fabriquées, Sébastien et Luis ne travaillent qu’à deux. Durant la crise sanitaire, ils ont décidé de se réinventer. Avec réussite. "Grâce à la livraison à domicile qui fonctionne bien."

Désormais, avec leur récompense, les deux compères souhaitent avoir plus de visibilité qu’auparavant. "Même si on a notre petite reconnaissance sur la scène bruxelloise, on aimerait se développer, avec notamment un atelier pour déguster et vendre."

Lucas Beauduin