Suite à des gros travaux et rénovations pour que le centre culturel et éducatif l'Épicerie se refasse une santé, la troupe est contrainte de quitter son lieu de travail et sa salle de spectacles pour mieux y revenir en janvier. Avec le soutien d’Extensa - le développeur et propriétaire de Tour & Taxis - et la ville de Bruxelles, Ras el Hanout occupera de septembre à décembre la belle et intimiste salle principale du bâtiment des produits dangereux. Sept spectacles et plus de trente représentations y auront lieu, mettant en avant divers thèmes tels que la discrimination au logement, les relations familiales, l’accessibilité des jeunes au théâtre ou encore les représentations de la masculinité avec une touche d’humour.

"Situé sur le site de Tour & Taxis, le bâtiment des "Produits dangereux" devient une nouvelle scène de théâtre inspirante. C'est désormais là que les talents de la troupe Ras El Hanout exerceront leur art et continueront de valoriser la diversité sous toutes ses formes", indique le CEO d'Extensa Kris Verhellen.

La bâtiment des produits dangereux était initialement construit pour entreposer des produits potentiellement explosifs ou dangereux importés à Tour & Taxis, lorsque le site servait de plateforme de douane et de transport maritime. Aujourd’hui, il s’agit d’un lieu privilégié pour les événements culturels, pouvant accueillir jusqu'à 120 personnes tout en respectant les mesures sanitaires.

Salim Haouach, directeur artistique de Ras El Hanout remercie “chaleureusement Extensa et la Ville de Bruxelles de leur soutien. Nous ne pouvions rêver meilleur accueil pour lancer cette saison 2020-2021 intitulée ‘Histoires à dé-construire’. Cette saison donne la parole à des voix qu’on entend pas assez, et elles le font en tant que sujet et pas objet. Ces voix s’essaient, se cherchent, se trouvent, se montrent. Autant de talents à découvrir".

"Le secteur artistique fait partie de l'ADN de la Ville de Bruxelles. Soutenir des jeunes projets, qui essayent d’opérer en temps très difficile comme celle de la crise sanitaire que nous vivons, est un des devoir de notre Ville. Plus qu’un simple déménagement pour la troupe de Ras El Hanout, ceci représente une belle opportunité d’ouverture sur le quartier", conclut le bourgmestre Philippe Close (PS).