"La vaccination avance très bien à Bruxelles. On a eu une belle première semaine dans les quatre nouveaux centres de vaccination (Schaerbeek, Forest, Woluwe-St-Pierre et Molenbeek, NDLR) qui ont ouvert la semaine passée", a souligné Mme Neven, qui rappelle que trois autres centres (Anderlecht, Uccle et Woluwe-St-Lambert) ouvrent ce lundi.

Jusqu'au 15 mars, 104.000 doses de vaccin avaient été administrées en Région bruxelloise, à savoir en maisons de repos et de soins, dans les hôpitaux, dans les collectivités et dans les centres de vaccination disponibles. Au total donc, 131.000 doses ont été injectées à ce jour à Bruxelles, dont plus de 37.000 pour la deuxième.

Selon les estimations, 40.000 doses seront injectées cette semaine, ainsi que 40.000 à nouveau la semaine prochaine. "On ne vaccine pas forcément plus parce qu'on ouvre des centres supplémentaires, mais c'est surtout lié au fait qu'on a davantage de vaccins à disposition."

L'un des défis aujourd'hui est de sensibiliser la population au niveau local, afin d'intensifier la vaccination. "On voit que le nombre de réservations ou vaccinations faites par rapport au nombre d'invitations reste très faible", a souligné la responsable. L'autre piste analysée est de simplifier le processus de prise de rendez-vous.

Il a également été annoncé qu'à partir de ce lundi, les personnes de 73 ans qui n'ont pas reçu leur convocation pour la vaccination peuvent appeler le call center (02/214.19.19) afin de prendre un rendez-vous.

Entre le 13 et le 19 mars, 77% des 22.000 appels passés au centre étaient destinés à fixer cette fameuse date. 60% n'avaient pas essayé d'effectuer l'opération en ligne. Or, il est préférable de le faire par internet, conseille l'administration bruxelloise. 3,4% des appels ont en outre concerné une annulation.

À ce jour, seuls les vaccins Pfizer/BioNTech et AstraZeneca, tous deux avalisés par le Conseil supérieur de la santé, sont administrés en Belgique. La Taskforce vaccination a annoncé samedi que Johnson & Johnson débuterait ses livraisons le 16 ou 17 avril.

Des centres de vaccination ont ouvert à Anderlecht, à Woluwé-St-Lambert et à Uccle

Des centres de vaccination ont été ouverts ce lundi à Anderlecht, à Woluwé-Saint-Lambert et à Uccle, faisant grimper à 9 le nombres de centres opérationnels en Région bruxelloise sur les 10 prévus au total. Le centre de vaccination d'Anderlecht est situé au stade Lotto Park, avenue Théo Verbeeck. Maria, la première vaccinée, a reçu en matinée les félicitations du bourgmestre Fabrice Cumps, ainsi que celles des dirigeants du club Royal Sporting Club Anderlecht. Elle s'est vue remettre un maillot aux couleurs du Sporting portant le numéro 1.

"Lorsque le bourgmestre Fabrice Cumps nous a demandé de lutter ensemble contre le virus, nous n?avons pas hésité une seconde", a confié Jos Donvil, CEO du RSC Anderlecht. "C?est également symbolique d?être vacciné au Lotto Park, où tant de gens veulent revenir".

L'objectif est d'atteindre 25.000 personnes vaccinées par mois. Le bourgmestre d'Anderlecht a noté que le stade offrait de multiples facilités pratiques et a expliqué que c'est "le personnel communal qui se charge du travail administratif et de l?accueil au sein même du centre de vaccination, tout cela chapeauté par Dr Godeau, le médecin communal".

Le centre de Woluwé-Saint-Lambert est lui situé au complexe sportif du Poséidon, avenue des Vaillants. Son accès est séparé des entrées à la piscine et au centre sportif. La coordination opérationnelle et médicale a été confiée à la Croix-Rouge. Le centre dispose de six lignes de vaccinations. Il sera ouvert de 09h00 à 17h00 du lundi au vendredi, avec une nocturne prévue le jeudi. Le Collège espère que le centre de vaccination pourra étendre ses horaires et être fonctionnel 12 heures par jour, 7 jours sur 7, dès lors qu'il sera temps de commencer l'administration des secondes doses.

Le centre d'Uccle est lui situé rue Égide Van Ophem.

Aux grands centres du Heysel et de Pacheco se sont ajoutés le 15 mars quatre centres à Schaerbeek, Forest, Woluwe-St-Pierre et Molenbeek-Saint-Jean. Le centre de l'hôpital Militaire est affairé pour le moment à vacciner son personnel de première ligne. Il passera à la vaccination du grand-public à compter de la semaine prochaine.