C'est ce qu'il ressort d'une conversation WhatsApp que le site d'information Apache a pu parcourir. L'université bruxelloise a confirmé à Belga qu'elle menait une "enquête sérieuse et approfondie" sur les faits. Dans cette conversation, les membres sont incités par Arno Van de Bruaene, président de Jong N-VA VUB, et Süleyman Çelik, vice-président, à voler pour "quelques pintes" les banderoles de sans-papier qui occupent depuis février une salle du campus d'Etterbeek.

La Jong N-VA n'est reconnue comme association étudiante à la VUB que depuis quelques mois. Le président Van de Bruaene a réagi via Twitter en affirmant qu'il ne s'agissait pas d'une action initiée par Jong N-VA, mais uniquement par quelques amis qui voulaient relever un défi.

"Toutefois, je tiens à m'excuser en mon nom si j'ai fait du tort aux gens en retirant ces banderoles. Je rendrai volontiers à leurs propriétaires celles que j'ai en ma possession", écrit Van de Bruaene.