Ce lundi, Olivier Slosse; le nouveau chef de corps de la zone de police Bruxelles Nord (Schaerbeek, Evere et Saint-Josse-ten-Noode) a prêté serment devant la présidente du collège de police, Cécile Jodogne (Defi) et bourgmestre ff de Schaerbeek. Les bourgmestres des deux autres entités étaient présents : Ridouane Chahid (PS) pour Evere et Emir Kir (indépendant) pour Saint-Josse..

Olivier Slosse "incarne parfaitement les valeurs d’une police de proximité défendues depuis de nombreuses par ses prédécesseurs, le regretté David Yansenne décédé en 2013 et Frédéric Dauphin qui a rejoint les services de l’Inspecteur général à la police fédérale, après plus de six ans passé à la direction de la zone", a déclaré Cecile Jodogne. Le nouveau chef de corps poursuivra le travail mené sur priorités de la zone. A savoir : "la sécurité routière, la diminution des chiffres de criminalité et le développement des relations avec l’ensemble des acteurs de la société civile", a pour sa part rappelé Emir Kir. Quand à Ridouane Chahid, il a estimé que "M. Slosse adhère tout à fait à notre volonté de développer un service de police qui se met au service de sa population avec professionnalisme et dans un esprit d’ouverture."

Psychologue de formation, parfait bilingue, Olivier Slosse est entré dans la olice de Bruxelles en 1995 en tant qu’inspecteur. Au cours de ses 26 années au sein du corps de police, M. Slosse a gravi les échelons jusqu’au cadre officier au sein de la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles. Sa carrière d’officier l’a mené d’abord à la fonction d’officier proximité et d’officier lois spéciales. Il fut ensuite responsable du service documentation et formation de Polbru. Depuis 2017, Olivier Slosse exerçait la fonction de directeur gestion et membre de l’équipe de direction de la plus grande zone du pays.

"Je suis fier d’avoir été désigné à la tête du corps de police créatif et dynamique qu’est la zone Polbruno. Durant mon mandat, je serai attentif à entretenir, avec tous les membres de Polbruno, la relation de confiance entre la police et la population ainsi qu’avec la société civile, a pour sa part commenté le nouveau chef de corps. Cette confiance est essentielle dans les relations au quotidien avec les citoyens mais également en tant qu’institution dans une société démocratique. La qualité du premier contact avec la police, l’innovation et l'expérimentation, l’ancrage démocratique et la police de proximité comme base du service à la population seront les priorités qui guideront mon mandat grâce aux membres de la Zone, leur engagement et investissement professionnel."