Les policiers de la zone de police Bruxelles-Nord (PolBruNo) sont maintenant équipés de bodycams, comme leurs collègues de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles et de la zone Marlow (Auderghem/Uccle/Watermael-Boitsfort). Ces caméras, portées sur l'uniforme, ont "vocation à enregistrer les interventions de toute nature susceptibles de générer des tensions", a expliqué la zone de police dans un communiqué ce mercredi.

"Notre zone a débuté ce lundi 2 mai 2022 le déploiement des bodycams au sein de ses services opérationnels de première ligne en uniforme", a annoncé la zone de police Bruxelles-Nord. "Notre zone souhaite, grâce à l'utilisation de ces bodycams, renforcer encore le professionnalisme de nos interventions policières et favoriser la transparence de celles-ci, notamment en cas de plaintes contre la police", a expliqué Olivier Slosse, chef de corps de Polbruno.

"Une des conclusions de la phase de test réalisée début 2021 est que cet outil contribue à apaiser les relations entre les intervenants policiers et leurs interlocuteurs selon le principe de la désescalade, en informant préalablement ces derniers de l'enregistrement de leurs faits, gestes, propos, etc. Le dialogue et le professionnalisme des policiers lors de leurs interventions restent les clés de la bonne réalisation de celles-ci", a-t-il dit.

"Mais les bodycams peuvent aussi venir en appui du travail quotidien des policiers au service de la population. Elles permettent de rendre visible de façon plus complète le déroulement d'une intervention, son contexte, la dynamique de l'interaction, le comportement du citoyen et les actions entreprises par les policiers pour favoriser la désescalade", a déclaré le chef de corps.

Ces petites caméras pourront être portées par les policiers membres de l'Intervention (les patrouilleurs), les superviseurs de patrouille, les maîtres-chiens de la Brigade Canine, les membres de la Brigade de Sécurisation des Transports en Commun et le Service de Trafic Centralisé.