Depuis quelques semaines maintenant, la situation sanitaire ne cesse d’empirer. Les chiffres de contamination à Bruxelles font craindre une prochaine saturation des hôpitaux présents sur le territoire régional et mettent en péril la santé et la bonne organisation du personnel soignant.

Depuis ce 26 octobre, le port du masque redevient obligatoire partout en Région bruxelloise, un confinement de nuit doit être observé entre 22h et 6h du matin et les rassemblements de plus de quatre personnes sont également interdits dans l’espace public.

Le travail d’information et de sensibilisation des policiers de la Zone Midi concernant ces mesures va continuer. Les procédures de verbalisation vont également s’intensifier. Le non-respect des décisions peut être sanctionné d’amendes à hauteur de 250€. "Nous avons identifié 4 priorités. Les établissements horeca qui ouvrent malgré les interdictions, les rassemblements de plus de 4 personnes dans l’espace public, le refus d’injonction ou la récidive quant au port du masque ainsi que la consommation d’alcool, soit les mesures qui limitent la propagation du virus dans l’espace public. Nous gardons une approche de proximité mais renforçons le message par la verbalisation dès aujourd’hui. Bien entendu nous adapterons notre approche pour les sans-abris en matière de couvre-feu. Ils seront réorientés si possible vers les dispositifs d'aide en collaboration avec les services communaux", explique Jurgen De Landsheer, chef de corps de la Zone Midi.