Les buddleias, plus connues sous le nom d'arbres à papillons, ont envahi l'espace. Les branches sortent de manière anarchique de toutes parts. Les vitres sont cassées et les armatures en bois sont décrépites. Les serres du Stuyvenberg sur le site technique de Bruxelles Environnement à Laeken, rue des Horticulteurs, sous le Jardin des Fleuristes, sont à l'abandon depuis les années 80. 
© DEMOULIN BERNARD


Ces serres, construites à la fin du 19ème siècle par Léopold II, vont être rénovées et rendues au public. Pour mémoire : elles appartiennent à la donation royale et depuis quelques mois, via une convention d'emphytéose, Bruxelles Environnement est devenu le gestionnaire de ces serres. "En gros, nous ne sommes pas propriétaires mais c'est tout comme", résume Pierre Molter, chef de projet rénovation à Bruxelles Environnement.
© DEMOULIN BERNARD

 
L'autorité régionale décide donc de les rénover et de les rendre accessibles au public pour l'été 2022. "Au milieu, du 20 èm siècle, les serres ont été utilisées par un horticulteur mais ne sont plus utilisées depuis presque 40 ans". Ces serres délaissées se trouvent sur le site technique de Bruxelles Environnement où les jardiniers ont leurs vestiaires et leur matériel.
© VISUEL BRUXELLES ENVIRONNEMENT

Les serres forment une ligne. Il y a trois grandes serres au milieu et entre huit et neuf petites serres de chaque côté. L'orangerie, bâtiment à droite des serres quand on se situe face à elles, sera rénovée à l'identique ainsi que les grandes serres au milieu. "Ce seront des serres de rencontre et de passage du public, explique Pierre Molter. L'une des serres donnera accès au escaliers menant au jardin des Fleuristes. Il y aura d'ailleurs au total trois accès au Jardin qui se situe juste derrière". La grande serre tout à fait à gauche, à l'opposé de l'orangerie, sera également rénovée pour ponctuer la fin de la ligne.
© DEMOULIN BERNARD

Trois petites serres, celles à côté de l'orangerie, seront également rénovées et bénéficieront de structure contemporaine. 
Les autres petites serres ne seront pas totalement rénovées pour le moment. L'ossature en brique sera conservée et Bruxelles Environnement y installera des petits potagers. "Par manque de budget on ne rénove pas toutes ces petites serres mais ce n'est pas impossible qu'on ne le fasse pas dans le futur", précise le chef de projet. L'espace devant les serres sera également amélioré ainsi que le chemin pour y accéder. La totalité des travaux, qui ont commencé la semaine dernière, s'élève à 5.200.000 euros. Le site devrait être rénové et ouvert pour l'été 2022.
Parallèlement, un programme d'exploitation se met en place en parallèle pour les trois grandes serres au milieu. "Nous aimerions qu'une ASBL avec un projet à vocation sociale exploite ce site. Nous allons lancer un appel à projets".
Et en ce qui concerne le Donderberg voisin et la construction d'une école sur le terrain, Pierre Molter reconnaît qu'il aurait préféré que l'espace reste vert et ouvert mais il rappelle que deux tiers du nouveau projet est réservé à de l'espace vert et des chemins. "On se balader depuis le bas jusqu'au jardin des Fleuristes".