Grande soirée rodéo urbain au Heysel" avec "effet stéréo pour les riverains, catering de cannabis à volonté et défilé de 4x4". Le comité de quartier Triangle (Houba, Heysel et Sobiesky) a publié sur sa page Facebook l’image d’un flyer annonciateur d’une grosse fête rodéo urbain. L’annonce est, bien entendu, un poisson d'avril mais le comité de quartier ironise "si seulement ce n’était qu’une blague".

"On est excédés, lance Vincent Bourgois, le coordinateur mobilité du comité de quartier Triangle. Cela fait deux ans que ça dure et dès qu’il fait beau c’est pire. Ils s’installent devant le terrain de sport le Primerose à côté du Planétarium. Ils sont là tous les soirs de 17 h à 22 h. Il y a de la drogue, les jeunes filles sont agressées. Les gens n’osent plus sortir. Dimanche dernier, c’était pas mal mais lundi c’était pire. Les motards passent à fond les manettes, sans casque, dans la rue Sobiesky."

Le comité de riverains a envoyé un courrier au bourgmestre Philippe Close cette semaine et appelle tous les riverains du Heysel à l’interpeller également. "Ils ne réagissent pas à nos appels. Généralement, il y a une ou deux patrouilles mais elles ne font rien. La police a confisqué des voitures mais cela ne les arrête pas. Ils reviennent", déplore Vincent Bourgois, habitant du quartier.

"On travaille sur le phénomène, indique Ilse Van de Keere, porte-parole de la police Bruxelles Capitale-Ixelles. On fait régulièrement des actions sur ce site surtout le week-end. On fait aussi pas mal de saisies administratives de voitures."

Lors du conseil communal du 15 mars, le bourgmestre a donné quelques chiffres des saisies : "49 véhicules ont été saisis administrativement dans la zone de police de Bruxelles Ixelles à la suite de rodéos urbains depuis le mois de septembre", avait indiqué Philippe Close (PS).

Selon la cheffe de cabinet du bourgmestre, à ces 49 saisies administratives s’ajoutent 17 saisies judiciaires, le tout opéré dans le cadre de 27 actions menées à l’encontre de rodéo drivers. Cinquante-quatre P.-V. ont été rédigés à l’attention du procureur du Roi pour entrave méchante à la circulation. "Cela peut aller jusqu’au retrait de permis ou l’obligation de reprendre des cours pour les contrevenants", poursuit Ilse Van de Keere.

La porte-parole du bourgmestre rappelle de son côté que "la sécurité routière est une priorité pour la Ville de Bruxelles". "On sait que les rodéo drivers affectionnent ce coin. Nous avons déjà posé des blocs de béton sur le rond-point Steens en dessous de l’Atomium. Cela fonctionne. Nous réfléchissons à l’installation d’autres aménagements urbains et nous allons mettre un îlot de béton dans le virage de l’avenue du Gros Tilleul au niveau du terrain de sport. Cela va être testé. La police est dessus. Nous sommes conscients que pour les habitants, c’est inaccept