Le jeu de plateau "ImmenCité", sur les difficultés des personnes qui vivent en rue, a été présenté lundi après-midi à Bruxelles par les associations Cultures&Santé et DoucheFLUX.

"Ce jeu est né d'une idée de Didier L., qui a fait 20 ans de rue et qui est maintenant décédé", a raconté Laurent d'Ursel, représentant du Syndicat des immenses et codirecteur bénévole du centre d'accueil DoucheFLUX. "Il me disait en avoir marre d'entendre parler des SDF et qu'il faudrait faire un jeu pour qu'on comprenne vraiment ce que c'est de vivre en rue".

L'idée a germé il y a environ 8 ans et la contribution, il y a un an et demi, de l'association Cultures&Santé, spécialisée dans l'éducation permanente et les outils de communication, a permis de la voir éclore.

ImmenCité peut mettre jusqu'à 8 joueurs autour de la table. Des cases sont attribuées à un commissariat, un hôpital, un centre d'hébergement ou encore à un restaurant social. Des dés permettent aux joueurs d'avancer et des cartes dressent des obstacles sur leur route. Ils doivent alors réfléchir à des stratégies pour répondre à leurs besoins primaires et rester en vie.
"C'est une machine à casser les clichés, qui explique comment les personnes survivent en rue", poursuit Laurent d'Ursel. "On prévoit de faire un autre jeu, ou un outil de sensibilisation, pour expliquer comment on tombe à la rue".

Une cinquantaine d'exemplaires du jeu ImmenCité ont été réalisés. Ils peuvent être empruntés par des associations souhaitant sensibiliser leur public.