Axel Kuborn a lancé Silversquare en 2008, premier espace de coworking à Bruxelles.

Vendredi, l’entreprise Silversquare lancée par Axel Kuborn puis Alexandre Ponchon a fêté sa première décennie mais a aussi célébré sa nouvelle collaboration avec Befimmo, géant de l’immobilier et gestionnaire de bureau.

En 2008, alors qu’il avait 35 ans, Axel Kuborn s’est rendu compte qu’il n’y avait aucun endroit à Bruxelles pour travailler en dehors de chez soi quand on est indépendant. Avant même que le mot "coworking" existe, le jeune entrepreneur imagine dès lors un endroit pour que chaque indépendant ou jeune entreprise puisse venir travailler dans un environnement de travail. "Ça a tout de suite pris, on sentait une réelle demande de la part des freelances, des entrepreneurs, etc. d’avoir un espace pour eux aussi", se souvient Axel Kuborn.

Vers 2012, la tendance explose à Bruxelles comme ailleurs, et d’autres sociétés de coworking se lancent sur la scène belge. "Les gens comprennent bien que c’est ce qu’il y a de plus intéressant. C’est un service flexible, avec un gain de productivité énorme puisqu’on travaille entouré de personnes qui ont des compétences différentes. Il y a donc aussi une hausse des chiffres d’affaires et un potentiel d’innovation énorme car on se trouve dans un environnement créatif", poursuit ce pionnier.

Aujourd’hui, Silversquare possède quatre espaces de coworking à Bruxelles. "Pour moi, notre capitale était un terrain parfait pour lancer cette tendance. Je ne suis pas d’accord quand on dit que Bruxelles est souvent à la traîne. On est propice aux changements, on s’adapte bien, et surtout, le marché immobilier de bureaux n’est pas excessivement cher comme partout ailleurs, donc il y a là un gros potentiel", ajoute-t-il.

À 45 ans, ce jeune Ucclois, Bruxellois pure souche, n’a pas froid aux yeux et envisage la création d’une vingtaine de bureaux de coworking en plus. Les deux premiers espaces Silversquare se situent sur l’avenue Louise, un au square de Meeûs et le dernier en date est installé boulevard du Triomphe. Pour y accéder, il suffit de s’inscrire et de payer un loyer de 295 euros par mois qui comprend tous les services : salles de réunion, pièces communes, etc.